Les producteurs réunionnais s’adaptent pour ne pas subir la hausse des prix

agriculture saint-denis
Marché péi oeufs bio Jardin de l'Etat Saint-Denis 110921
©Daniel Fontaine
Au Marché péï ce samedi matin, les producteurs locaux gardaient le moral. Tous les mois, ils proposent aux Réunionnais des produits issus de l’agriculture locale. Des produits qui ne devraient pas trop subir la hausse des prix des matières premières.

Le marché péi veut favoriser la vente directe entre les agriculteurs et les consommateurs. Le deuxième samedi de chaque mois, ces derniers peuvent donc trouver au Jardin de l’Etat à Saint-Denis des produits bio, des fruits et légumes de saison et des produits transformés.

Des produits frais, qui pour beaucoup ne subissent pas encore la hausse des prix consécutive à la crise sanitaire.

Regarder le reportage de Réunion la 1ère :

Marché péï : une vente directe face à la flambée des prix ©Réunion la 1ère

 

Pas encore de flambée

Pascal Gouljar vend ses poulets sur le Marché péï. Des poulets qui passent directement de la ferme à la cuisson, puis à la vente.

" On a pas encore répercuté les prix car on avait encore le stock d’aliments dans les silos. Donc on utilise d’abord notre stock et ensuite sur la nouvelle facturation peut-être qu’il faudra augmenter d’un euro sur le poulet ? "

Pascal Gouljard, éleveur et transformateur de poulets péi

Marché péi éleveur transformateur poulets péi Pascal Gouljar Jardin de l'Etat Saint-Denis 110921
©Nakia Dany

Modifier ses habitudes

Pour d’autres agriculteurs, comme Ingrid Taristas, le contexte a été l’occasion de revoir l’alimentation de ses poules bio pour s’adapter. Ce changement d’habitude alimentaire, lui a même permis de baisser le prix de ses œufs bio de 50%.

Marché péi oeufs bio Jardin de l'Etat Saint-Denis 110921
©Réunion la 1ère

Garantir des prix abordables

Pour les maraîchers, ce n’est pas toujours le même son de cloche. Les ananas de Graziella Bègue et sa famille coûtent plus chers qu’avant, mais elle assure que ses fruits « défient toute concurrence ».

Si elle essaye de rester dans des prix abordables, elle insiste sur le fait qu’elle vend ses produits un peu moins cher que dans les grandes surfaces et sur les marchés forains.

Marché péi maraîchers Graziella Bègue ananas Jardin de l'Etat Saint-Denis 110921
©Nakia Dany