Maltraitance animale : une association dénonce de nouveaux actes de barbarie sur des chiens à Saint-Denis

faits divers saint-denis
Chiens errants
Des chiens errants (photo d'illustration). ©JOEL ROBINE / AFP
A Saint-Denis, l’association de protection animale "Pattounes des îles" lance un appel à l’aide aux pouvoirs publics. Elle vient encore de sauver une vingtaine de chiens victimes d’actes de barbarie commis par des jeunes.

Coups de sabre, jets de galet, de bouteille : des chiens ont encore frôlé la mort et vécu l’enfer, à Saint-Denis.

Une vingtaine de chiens sauvés

L’association de protection animale " Pattounes des îles" a sauvé plus d’une vingtaine de chiens en moins de deux semaines, dans une ravine du Moufia. "Ils étaient dans des états pas possibles, certains avaient reçu des coups de sabre, raconte Isabelle, membre de l'association "Pattounes des îles". Des chiots se sont faits caillasser. Ils étaient sans eau et sans nourriture".

Certains de ces chiens ont été trouvés dans des squats du chef-lieu. "Dans ce squat, il y avait une maman avec dix chiots, raconte Ghislaine, membre de l'association. La maman était effrayée, elle avait été maltraitée". Tous ont été mis en sécurité.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Maltraitance animale : une association dénonce de nouveaux actes de barbarie sur des chiens

 

La maltraitance animale par des jeunes

"La plupart de ces animaux ne sont ni identifiés, ni stérilisés, remarque Isabelle, membre de l'association. Beaucoup de gens prennent un chien en cadeau de noël et l’abandonnent quand ils n’en veulent plus. Que chacun prenne ses responsabilités. Quand on prend un animal, on s’en occupe jusqu’au bout, c’est un être vivant, pas un jouet".

Les membres de l’association s’inquiètent aussi que ces actes de barbaries soient commis souvent par des jeunes. "Cela fait peur, il faut passer par l’éducation", assure Isabelle.

Un appel à l’aide

L’association "Pattounes des îles" lance un appel à l’aide aux autorités, et demande un rendez-vous avec la mairie de Saint-Denis. "Nous voulons que les élus se bougent, notamment sur la stérilisation des femelles, il faut faire avancer la cause animale à La Réunion", défend Isabelle.

Depuis sa création il y a trois ans, l'association assure récupérer plusieurs centaines de chiens par an. Certains ont pu être adopté en métropole.