réunion
info locale

Le parc de la trinité en cours de nettoyage

environnement saint-denis
HERBES A LA TRINITE
©PHILIPPE HOAREAU
Les débroussailleuses ont commencé à couper les hautes herbes qui ont envahi le large plateau du parc. Avec l’épidémie de dengue, Les riverains et les habitués du site s’inquiètent de la présence de gites larvaires et de moustiques.
 
Le Parc de la Trinité : 15 000 m2 d’arbres et de verdure où les sportifs, familles et adeptes du yoga viennent chaque jour respirer, courir et se mettre au vert.
En période chaude, autrement dit en été, la végétation a tendance à pousser très vite. La gestion de ces espaces végétalisés est confiée à des entreprises. Tout au long de l’année, elles entretiennent, tondent ou remettent régulièrement en état les aires de jeux ou le plateau.

La Mairie est depuis la fin de l’année dernière, en phase de relance des marchés pour s’occuper du cœur vert familial.
En attendant, elle fait appel à une société de manière provisoire pour assurer ces travaux d’entretien.  
« Cette dernière s’est occupée en priorité des aires de jeux, des zones de circulation et de pique-nique » nous explique Linda Chopinet, élue en charge de l’Espace public et de l’environnement de la mairie de Saint-Denis.
 
« Nous avons aussi laissé respirer le plateau car le sol est devenu très compact au fil du temps, l’eau a du mal à s’infiltrer, il faut le laisser se régénérer » nous précise-t-elle en substance. Sauf que les mauvaises herbes ont proliféré à grande vitesse.

« On a été dépassé par la nature ». Depuis 15 jours, la fréquence des interventions a été multipliée par 2 voire par 3 , tout devrait rentrer rapidement dans l’ordre ». La directrice de l’EPE dit comprendre l’agacement des habitués et la colère des riverains. « Les hautes herbes ne sont pas des gites larvaires car il n’y a pas d’eau stagnante ou d’arbres fruitiers » conclut t’elle.

Le reportage de Nadia Tayama et Philippe Hoareau
©reunion

Dans quelques jours, le parc aura retrouvé sa belle pelouse verdoyante et tondue, les coureurs pourront de nouveau faire leur tour de terrain en toute tranquillité.
 
PARC DE LA TRINITE
©Michelle Bertil

   
 
      


      
 
Publicité