Saint-Denis : le collège Emile Hugot accueille cinq élèves déficients visuels

handicap saint-denis
A Saint-Denis, le collège Emile Hugot accueille depuis la rentrée cinq élèves déficients visuels
A Saint-Denis, le collège Emile Hugot accueille depuis la rentrée cinq élèves déficients visuels ©Willy Thévenin
Depuis le 1er septembre, le collège Émile Hugot situé à Saint-Denis accueille cinq jeunes déficients visuels au sein d’une nouvelle unité d’enseignement externalisée, UEE. Une unité aménagée pour l’accueil pédagogique et les activités éducatives de ces élèves, pris en charge jusqu’à présent dans un centre spécialisé.

Depuis la rentrée scolaire, cinq jeunes adolescents non-voyants sont scolarisés au collège Emile Hugot à Saint-Denis. Ils étaient jusqu’à présent pris en charge à l’Institut d’éducation sensorielle de l’IRSAM La Ressource, un centre spécialisé. Leur accueil au sein d’un établissement scolaire a été rendu possible par l’inauguration ce jeudi 8 septembre, d’une nouvelle unité d’enseignement externalisée, UEE.

L’objectif : permettre l’épanouissement de l’enfant en milieu ordinaire et de favoriser un parcours de scolarisation ou de formation.

Le reportage de Réunion La 1ère :

A Saint-Denis, le collège Emile Hugot accueille depuis la rentrée cinq élèves déficients visuels

Une unité d’enseignement externalisée au collège Emile Hugot

L’UEE permet aux élèves de suivre une scolarité en établissement scolaire ordinaire dans des conditions inclusives, "c’est-à-dire identiques à celles qui sont proposées à tous les enfants et adolescents" explique le Rectorat.

Pour Chantal Manès-Bonnisseau, cette inauguration "est un moment très important. C’est le devoir de l’école d’accueillir tous les enfants, quelques soit leur situation. Nous travaillons pour que nous puissions accueillir ces enfants dans des salles avec des personnels qui leur sont dédiés, dans un statut d’élève" indique la rectrice. Avant d’ajouter que le statut d’élève au sein du collège "leur permet d’aller à la cantine avec les autres élèves et d’aller aux cours ordinaires avec eux. Donc avoir un parcours individualisé mais le plus ordinaire possible dans un établissement scolaire".

Les après-midis consacrés aux activités éducatives  

Ces jeunes sont suivis par une enseignante diplômée du certificat d’aptitude à l’enseignement général des aveugles et des déficients visuels et un éducateur spécialisé de l’IRSAM La Ressource, précise le Rectorat. Les matinées sont consacrées à la pédagogie et les après-midis aux activités éducatives et de socialisation.

Deux élèves porteurs de handicap se sont ainsi inscrits dans la chorale du collège Emile Hugot. "Au début, j’étais un peu inquiète car c’est la première fois qu’on accueille des non-voyants. Mais je suis très contente. En plus, ils ont une très bonne oreille" confie Géraldine Berrous, professeure d’éducation musicale, et de chant-choral au collège Emile Hugot.

Ces jeunes adolescents n’ont eu aucun mal à s’intégrer explique la professeure de chant. "On a commencé lundi les répétitions. On s’est tous présenté puis on a commencé à apprendre le chant par imitation. Ils se sont tout de suite complètement intégrés. […] Lorsqu’ils ont commencé à chanter, je me suis rendue compte qu’ils avaient tous les deux une voix magnifique" se réjouit-elle.

L’école inclusive à La Réunion en chiffres

  • 51 UEE ont été implantées au sein des établissements scolaires (écoles, collèges et lycées)
  •  Plus de 430 jeunes sont scolarisés en UEE
  • Pour cette rentrée scolaire 2022, 8 nouvelles unités d’enseignement ont été ouvertes dans l’académie (1 dans une école, 5 dans des collèges, 2 dans des lycées)Le collège Emile Hugot fait partie des 8 UEE. S’y ajoute une UEE ouverte dans un Centre de formation d’apprenti (CFA).

A La Réunion, 7 400 jeunes sont en situation de handicap à cette rentrée 2022. Ils étaient 6 800 à la rentrée 2021. Leur nombre a progressé de 9 % en 1 an, soit 600 jeunes de plus, et double tous les 5 ans.

Afin de répondre aux besoins éducatifs des élèves et de permettre leur réussite en milieu ordinaire, de nombreux dispositifs ont été déployés dans notre île, précise le Rectorat :  

  • Des équipes mobiles d’appui médico-social à la scolarisation (EMAS) pour les élèves en situation de handicap sur l’ensemble du territoire (2 équipes Ouest et Nord-Est et 1 équipe au Sud). 
  • Des unités d’enseignement maternel et élémentaire autisme (projet en cours de création d’une UEE pour les élèves polyhandicapés).
  • Augmentation de l’offre en service d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD).
  • Création d’un pôle de compétences et de prestations externalisées (PCPE).
  • Déploiement local des unités locales d’inclusion scolaire (ULIS) : l’académie compte 244 ULIS en école, collège et lycée, dont 8 ont ouvert à la rentrée 2022.
  • Accompagnant d’élèves en situation de handicap (AESH). 2 600 AESH sont actuellement en poste (pour rappel, il y en avait moins de 100 avant 2010). 90 postes supplémentaires ont été attribués à l’académie la rentrée 2022.