Saint-Denis : un drone pour le déroulage des premiers câbles du téléphérique urbain de la Cinor

travaux publics saint-denis
Premier câble téléphérique pose entre Moufia et le chaudron (drone)
©Nathalie Rougeau
Dernière étape avant le lancement de la phase d'essais : les premiers câbles du téléphérique qui permettra de rallier les quartiers du Chaudron, du Moufia et de Bois de Nèfles ont été déroulés ce samedi 3 juillet, à Saint-Denis. Une opération réalisée ce matin avec l'aide d'un drone.

Son bourdonnement a probablement réveillé certains habitants du Moufia ce matin, à Saint-Denis. C'est dans le cadre de l'opération de déroulage des câbles du futur téléphérique qui doit relier les quartiers du Chaudron, du Moufia et de Bois de Nèfles, qu'un drone a été déployé dès 7h30 au-dessus des pylones.

HEAVY PLUS c’est le nom du drone qui mesure en fait 2m30 d’envergure, Premier câble téléphérique pose entre Moufia et le chaudron
©Nathalie Rougeau

Cet appareil de 2,30 mètre d'envergure, et baptisé "Heavy Plus", déroule les cables sur la partie la plus haute et donc la plus délicate du tracé, au niveau des Bancouliers, près du stade de football du Moufia. Une opération placée sous haute surveillance et qui se révèle aussi être particulièrement spectaculaire.

Malheureusement, l'appareil a connu quelques petits soucis techniques en début d'après-midi : faute de batterie, le drone n'a pas pu redécoller. Le reste des câbles ont donc été déroulés depuis le sol. Une péripétie qui ne change aucunement le calendrier des travaux, comme l'a expliqué à Réunion La 1ère Maurice Gironcel, le maire de Sainte-Suzanne et président de la Cinor. Il était présent pour le lancement de ces travaux sans précédent à La Réunion, ce samedi.

Re(voir) son intervention sur le plateau de Réunion La 1ère :

Itw Gironcel

Un téléphérique fonctionnel pour Noël ?

La Cinor a annoncé que la date de lancement ces travaux était au calendrier mais en réalité, cette ligne devait être mise en service au plus tard d'ici de la fin de l'année 2019 initialement...

Cette étape, entamé en janvier 2020, vient en tout cas boucler la phase des travaux. Elle sera suivie de la phase d’essais, de septembre à novembre avec l'installation des cabines, avant la mise en service du téléphérique prévue en décembre de cette année.

"Éléments emblématiques de ce moyen de transport, les câbles sont les derniers à être installés au terme de la réalisation de l'ensemble des équipements terrestres structurants", se félicite la collectivité.

Cinq stations desservies

Ce nouveau mode de transport desservira cinq stations entre Chaudron et le Moufia. Le pylône n°26 est le premier à être posé, mais il s’agit en réalité du dernier de la ligne de téléphérique. Il se situe au terminus de la station Bois de Nèfles. Destinée à désengorger le trafic routier, cette future liaison s’étendra sur 2,7 km. 

Cette première ligne du téléphérique devrait accueillir 6 000 voyageurs par jour. Les travaux avaient repris en mai, après le déconfinement. Les passagers mettront in fine alors 15 minutes pour rallier le Chaudron à Bois de Nèfle.

Premier câble téléphérique pose entre Moufia et le chaudron (drone)
©Nathalie Rougeau

Un autre téléphérique entre La Montagne et Bellepierre

Un deuxième téléphérique urbain est prévu dans le chef-lieu pour relier La Montagne à Bellepierre. D’une longueur de 1,3km, il doit permettre de sécuriser et de fluidifier la route de La Montagne empruntée quotidiennement par plus de 12 000 véhicules. Ce second téléphérique devrait être opérationnel en 2023.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :