Université de La Réunion : une cinquantaine d'étudiants mobilisés pour le retour de l'accès aux soins gratuits

éducation saint-denis
Manifestation étudiants accès aux soins
©Laurent Figon
Les associations étudiantes comptent bien se faire entendre pour que les consultations médicales gratuites reprennent à nouveau sur les deux campus de l’Université de La Réunion. Une cinquantaine d'étudiants ont investi les locaux de la Médecine préventive au Moufia et annoncent camper sur place.

En réaction à la rupture des prises en charge médicales à l'Université de La Réunion depuis plusieurs semaines, une cinquantaine d'étudiants se sont installés ce lundi 27 septembre dans le hall d'accueil de la Médecin préventive, sur le campus du Moufia.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Université : mobilisation pour le retour des soins gratuits

 

Equipés de tentes, ils ont annoncé à leur arrivée, aux alentours de 13 heures, qu'ils comptait rester sur place jusqu'au déblocage de la situation. "La santé est un droit essentiel", "Pas d'accès à la santé = pus de précarité', "On ne négocie pas la santé", peut-on notamment lire sur des pancartes affichées sur les murs.

Manifestation étudiants accès aux soins
©Laurent Figon

Une situation qui dure depuis trois semaines

Cela fait trois semaines que ce collectif réunissant dix associations  (AEMR, AECR, UEEMR, But Etudiant mahorais, ARE-APA, ASUR, Solidarité Étudiante Réunion, Transition 974, Brun's Réussir et l'Unef Réunion) est en discussion avec la présidence de l'Université de La Réunion et le Service universitaire de la médecine préventive (SUMPPS) pour que les étudiants aient à nouveau accès aux consultations médicales gratuites.

Regardez l'interview de Rudrigue Sautron, président de l'UNEF Réunion :

Rudrigue Sautron, président de l'UNEF Réunion (Union nationale des étudiants de France)

"Absence d'anticipation"

Celles-ci ont été suspendues pour des raisons administratives. Selon le collectif d'étudiants, il semble que les services de l'Université de La Réunion n'aient pas agi à temps pour le renouvellement d'un agrément par l'Agence régionale de santé.

"Cette absence d’anticipation de la part du SUMPPS prive les étudiants de l’accès aux soins et nous le dénonçons fortement", regrette le collectif. Dans un communiqué transmis ce lundi matin, l'Université de La Réunion a fait part de son engagement pour "un retour à la normale dans les plus brefs délais".