Jardins de Manapany : les manifestants restent mobilisés et lancent une pétition

société saint-joseph
Jardins de manapany séances de yoga manifestants 111020
Séance de Yoga devant les grilles des Jardins de Manapany, ce dimanche matin, pour les manifestants qui demande sa réouverture au public. ©QG Zazalé - Gilets Jaunes
Plus de 2 800 signataires et des personnalités réunionnaises qui apportent leur soutien au Collectif des Usagers des Jardins de Manapany. Depuis 3 mois, ses membres réclament la réouverture au public de ce site communal privé, situé sur la front de mer de Manapany-les-Bains, à Saint-Joseph.
Un "Appel pour sauver le Ti Coin Charmant de Manapany" a été lancé par une centaine de personnalités réunionnaises en soutien au Collectif des Usagers des Jardins de Manapany. Le collectif se bat pour que le site soit de nouveau accessible au public.

Reportage de Daniel Bénard et Jacques Payet.
Une centaine de personnalités réunionnaises signent un « Appel pour sauver le Ti Coin Charmant de Manapany » ©Réunion la 1ère

Il a ainsi lancé une pétition pour leur réouverture. Une pétition, soutenue par les signataires de cet appel, et qui a été signée par plus de 2 800 personnes à la mi-journée de ce dimanche 11 octobre. L’objectif de cette pétition : demander au maire de Saint-Joseph, Patrick Lebreton, que se tienne une réunion de quartier publique à Manapany, en sa présence.

 

Quel avenir pour les Jardins de Manapany ?

Le collectif exprime ainsi ses inquiétudes, depuis la fermeture au public des Jardins de Manapany, le 13 mai dernier, et reconduite après le 1er juin, date de fin indiquée sur l’arrêté municipal l’ordonnant. Le lieu, terrain communal privé, était jusque-là librement accessible au public et connu pour accueillir des rassemblements familiaux, amicaux ou artistiques.

Les membres du collectif réclament donc la tenue d’une réunion publique pour que des réponses soient apportées aux nombreuses questions qui se posent à l’heure actuelle sur l’avenir des Jardins de Manapany.
Jardins de Manapany : quel avenir pour le terrain communal ? ©Réunion la 1ère
 

L’hôtel sera au-dessus des Jardins de Manapany

Outre la réouverture du site au public, les membres du Collectif des Usagers des Jardins de Manapany veulent savoir à quoi est destiné le site. La construction prochaine d’un hôtel de luxe 4 étoiles dans le secteur interpelle de nombreuses personnes. Le maire a rappelé au cours de la semaine la localisation de ce projet hôtelier.

Le Manapany Bay, sera un hôtel de 30 chambres, situé entre la Route Nationale 2 et le village en contre-bas. L’établissement sera implanté sur un terrain, d’abord privé, puis acheté par la commune. Le terrain sera remis sous bail à construction, moyennant location, à la Société d’Exploitation Hôtelière du Casino du Sud, gérée par Patrick Dijoux. Le permis de construire a déjà été validé et les travaux devraient débuter prochainement.

Une convention pour l’emploi a été signée cette semaine, pour former le personnel qui sera embauché. Le processus de recrutement sera effectué durant la période de réalisation des travaux, estimée à 18 mois.

 

La tension monte depuis des semaines

L’installation de clôtures aura mis le feu aux poudres. Depuis près de 3 mois, le collectif, rejoint par des Gilets Jaunes du Rond-point des Azalées au Tampon, se bat pour que l’accès au site soit de nouveau autorisé au public.

Un combat qui a donné lieu à de vifs échanges, et parfois même à des altercations. Il y a 15 jours, la tension était montée d’un cran entre les manifestants et les gendarmes. Deux personnes avaient alors été interpellées et lancées en garde à vue, et un véhicule de la gendarmerie dégradé.

Plus tôt dans la semaine, le maire de Saint-Joseph, Patrick Lebreton avait été interpellé par des manifestants et s’était laissé emporter par la colère, tenant ainsi des propos largement commentés par la suite.
 
Ce dimanche matin, pour la 11ème semaine consécutive, les manifestants sont de nouveau mobilisés sur place.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live