Saint-Joseph : une jeune femme placée en détention pour avoir poignardé son compagnon

justice saint-joseph
Le tribunal de Saint-Pierre.
Le tribunal de Saint-Pierre. ©Imaz Press
La jeune femme qui a poignardé son compagnon vendredi dernier à Saint-Joseph passera Noël en prison. Elle a été mise en examen pour tentative de meurtre et placée en détention provisoire. Son père, présent au moment des faits, a été placé sous contrôle judiciaire.
Une jeune femme de 24 ans a agressé son compagnon à coup de couteau le 20 décembre dernier. La victime, un homme de 35 ans, a selon les premiers éléments de l’enquête reçu 4 coups de couteau et son état a entraîné une ITT de 14 jours.

La jeune Loriane explique son geste par un accès de colère, car elle n’aurait pas supporté que son compagnon s’en prenne à son père.
 

Le pique-nique dégénère

C’est lors d’un pique-nique dans le lit de la Rivière des Remparts que les faits se sont déroulés, sous les yeux des deux enfants de la jeune femme, âgés de 2 et 7 ans.

Lorsque la dispute entre son père et son compagnon a dégénéré en ralé poussé, elle s’est saisi du couteau et elle a frappé son compagnon.
 

Une plainte pour violences conjugales

Un compagnon violent, lui aussi. Il passera au tribunal correctionnel de Saint-Pierre en mars prochain, suite à une plainte déposée par Loriane en novembre dernier. Ce drame intervient dans un contexte de violence régulière au sein de ce couple qui s’était formé il y a près de 2 ans.
 

Elle l’a mis dehors plusieurs fois, mais il est revenu à chaque fois ", raconte la mère de la jeune femme en pleurs au tribunal.

 

Mise en examen pour tentative de meurtre

A l’issue de son déferrement au parquet de Saint-Pierre, ce lundi 23 décembre, Loriane a été mise en examen pour tentative de meurtre et placée en détention provisoire. C’est donc en prison que la jeune femme de 24 ans passera les fêtes de fin d’année.

Son avocat, Me Farid Issé, estime que les faits survenus vendredi dernier devraient être requalifiés en violence avec arme. Son père a été placé sous contrôle judiciaire.

L’enquête ne fait que commencer et d’autres auditions doivent avoir lieu.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live