publicité

Un requin bouledogue à l'origine de l'attaque mortelle de Kim Mahbouli

Le CRA l'a confirmé ce lundi soir: c'est bien un requin bouledogue de 2 mètres 50 qui a mordu mortellement Kim Mahbouli le 9 mai dernier sur la gauche de Saint-Leu

Le requin bouledogue est une espèce de requin très agressive. Ils seraient impliqués dans la majorité des attaques à la Réunion © Alain Diringer
© Alain Diringer Le requin bouledogue est une espèce de requin très agressive. Ils seraient impliqués dans la majorité des attaques à la Réunion
  • E.A.
  • Publié le , mis à jour le
Le CRA a donc livré ses premières conclusions. Selon l'autopsie effectuée il y a quelques jours, les lésions constatées sur le corps du surfeur de 28 ans sont compatibles avec la prédation par un requin bouledogue d’environ 2,5 mètres de longueur totale.

Si des similitudes ont été relevées entre les blessures du surfeur et le requin femelle de 2,3 mètres prélevé ce samedi 11 mai entre le sport de la Tortue et la Gauche de Saint-Leu, le CRA n'est, pour l'instant, pas en mesure de confirmer qu'il s'agit bien du même animal. Des analyses complémentaires sont nécessaires.
 
© Thierry Chapuis (Réunion la 1ère)
© Thierry Chapuis (Réunion la 1ère)

Une attaque sur le spot de la Gauche


Les scientifiques et les agents du CRA ont pu reconstituer cette triste fin d'après-midi à Saint-Leu. 

L’attaque a eu lieu à l’intérieur de la réserve nationale marine de La Réunion. Ce jeudi 6 mai, jusqu’à 6 personnes ont été présentes sur le spot de la gauche de Saint Leu.

Vers 16h30, 4 personnes étaient à l’eau au moment de l’attaque : 3 surfeurs et 1 kayakiste. 2 personnes se trouvaient au bowl, deux autres au peak. Juste avant l’attaque, la victime a été rejoint au peak par un second surfeur qui se trouvait à quelques mètres de distance. Les deux hommes étaient assis sur leurs planches et regardaient vers le large lorsque l’attaque s’est produite, sans signe avant-coureur. La victime a été happée et maintenue au fond par un requin qui, en position verticale, battait de la queue en surface.

Une fois remontée en surface, la victime a été prise en charge par le deuxième surfeur présent qui a nagé vers lui pour tenter de le ramener au bord. Alors qu’ils nageaient en direction de la côte, une vague puissante a déferlé et séparé les deux hommes. La victime ayant perdu connaissance, elle a rapidement dérivé et a été emportée par un courant puissant vers le Nord.

Les tentatives de récupération du corps de la victime par les surfeurs présents sur site ont été vaines.
Les services de secours ont été appelés vers 16h35. Le corps de la victime a pu être récupéré par la cellule nautique des pompiers avec l’appui d’un hélicoptère peu après.


Les conditions météos


Suite au passage d’un front de houle australe, la houle est croissante depuis 2 à 3 jours sur le site pour atteindre son apex le 9 mai avec une hauteur de 3, 6 mètres au large, orientée Sud. Le vent est également présent, d’orientation Sud-Est, et s’accélérant sur la côte ouest au niveau de Saint Leu. Le temps est sec et les ravines ne coulent pas.

D’après les témoins présents sur site, la visibilité était plutôt bonne au niveau du bowl. Au niveau du peak, lieu de l’attaque, l’eau était plus chargée en particules et la visibilité était plus réduite.

Malgré cette 2ème attaque mortelle de l'année, les surfeurs et les passionnés de la mer ont rapidement retrouvé l'eau comme ici ce lundi 13 mai à Trois-Bassins:

(Re)Voir le reportage de Michelle Bertil et Thierry Chenayer:
 
TROIS-BASSINS: SURFEURS A L'EAU



 

Depuis 1997, l’attaque du 9 mai 2019 correspond à la sixième attaque de requin sur la commune de Saint Leu:

➢ Le 3 janvier 1997, un chasseur sous-marin est attaqué à la Pointe au Sel (attaque fatale)
➢ Le 5 aout 2012, un surfeur est attaqué au niveau du peak du spot de la gauche
➢ Le 22 juillet 2014, un surfeur est attaqué sur le spot de la gauche
➢ Le 22 juillet 2015, un surfeur est attaqué sur le spot de la gauche
➢ Le 29 avril 2017, un bodyboarder est attaqué sur le spot de la Pointe au Sel (attaque fatale)

La dernière observation d’un requin à proximité du site remonte au 24 mars 2019, au niveau du spot de la Tortue en face de Kélonia. En tout, 4 observations de requin ont été remontées en 2019 au CRA et/ou au CROSS Réunion, dont une concernant un requin d’une taille d’environ 2 mètres, observé dans le lagon de Saint Leu le 22 mars 2019.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play