Municipales 2020 : à Saint-Louis, Juliana M’Doihoma élargit ses soutiens

élections saint-louis
Conference de presse de Juliana m'Doihoma
Conference de presse de Juliana m'Doihoma qui reçoit des soutiens d'anciens co-listiers d'autres candidats Des co-listiers de philippe rangama du Peup, de Yvan Dejean, de Jean Piot, de Pierrick Robert Thierry Souton soutient également la candidate en tête Soutien de co-listiers de Serge-Arnaud Rangama aussi ©Sophie Person
Arrivée en tête à l’issue du premier tour des élections municipales, Juliana M’Doihoma élargit ses soutiens pour le deuxième tour à Saint-Louis. La candidate a obtenu 26,46% des voix, devant Cyrille Hamilcaro et Claude Hoarau.
C’est une triangulaire qui aura lieu à Saint-Louis pour le second tour des élections municipales, le 28 juin prochain. Au soir du premier tour le 15 mars, Juliana M’Doihoma, arrivée en tête avec 26,46 % devançait de 252 voix Cyrille Hamilcaro, suivi de Claude Hoarau, qui lui comptabilise 260 voix de moins que la candidate.
 
 

Liste identique pour Julianna M'Doihoma, faute de fusion

Hier, dimanche 14 juin, la candidate a présenté ses soutiens.Les co-listiers des listes éliminées, ou qui ont fusionné, ne suivent pas forcément les consignes de leurs leader.

Juliana M'Doihoma n'a pas pu changer sa liste car elle n'a fusionné avec aucune autre. Du coup les soutiens qui se sont affichés auprès d'elle ne peuvent pas être élus.

 

De nombreux soutiens affichés

Yves Houmadi, troisième sur la liste de Philippe Rangama du Peup au premier tour, n'a pas apprécié le ralliement de sa tête de liste à Claude Hoarau et il a donc décidé de faire campagne pour Juliana M' Doihoma.

Pour Yvon Bello, qui lui figurait sur la liste du communiste Yvan Dejean, pas question de rejoindre la campagne de Claude Hoarau. Lui aussi ainsi que d'autres co-listiers rejoignent Juliana M'Doihoma.

Issu de la liste de Pierrick Robert, qui n'a pas donné de consigne de vote, Thierry Souton, un ancien adjoint de Cyrille Hamilcaro, va lui aussi faire campagne pour la jeune femme de 35 ans.

Et c'est la même chose pour des anciens de la liste de Jean Piot. Si 3 d'entre eux ont rejoint Claude Hoarau, d'autres ont donc, comme Jean-Robert Dehaye, choisi la candidate arrivée en tête le 15 mars.



Un climat de "violence politique" à Saint-Louis

Bref, les consignes des ex-candidats du premier tour ne résistent pas à une volonté chez certains co-listiers de ne pas voir un des anciens maires revenir à la tête de Saint-Louis.

Saint-Louis, où selon Juliana M'Doihoma, il règne un climat de violence politique actuellement. La candidate compte envoyer un courrier pour demander une présence policière pendant le dépouillement le 28 juin.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live