publicité

Saint-Louis : des chiens errants déciment un élevage de canards

Agriculteur dans les Hauts de Saint-Louis, Raymond Chane Po Line a perdu une soixantaine de canards la nuit derrière. Son poulailler a été attaqué par des chiens errants. En 2017 déjà, il avait perdu son cheptel de cabris et de volailles après plusieurs attaques.

Des chiens errants (photo d'illustration). © JOEL ROBINE / AFP
© JOEL ROBINE / AFP Des chiens errants (photo d'illustration).
  • LP / Pierre Comorassamy
  • Publié le
L’horreur ce samedi matin dans le poulailler de Raymond Chane Po Line, dans les Hauts de Saint-Louis. L’agriculteur a découvert une soixantaine de canards adultes massacrés. Des chiens errants et divagants ont pénétré dans son poulailler, ravageant tout sur leur passage. "Ils ont essayé de rentrer dans le parc de cabris, mais n’ont pas réussi. Ils sont rentrés dans le parc des canards", constate dépité Raymond Chane Po Line.

Ecoutez ci-dessous le témoignage de Raymond Chane Po Line :

Raymond Chane Po Line

 

Cabris et volailles massacrés en 2017

Il y a deux ans déjà, cet agriculteur de 63 ans, avait subi des attaques de chiens errants sur son exploitation à Pièce Jeanne. L’agriculteur avait retrouvé son cheptel de cabris et des volailles décimés.
 

J’avais perdu 60 chèvres pleines, 52 jeunes boucs et trois beaux boucs à 1 800 euros, 220 coqs et 50 mâles canards. J’avais perdu beaucoup d’argent et mon outil de travail.


Ruiné après trois attaques en 2017, Raymond s'est armé de courage pour reprendre son activité. Le sexagénaire avait alors tout recommencé à zéro. Il fait à nouveau face à son pire cauchemar après "un répit de deux ans", dit-il. 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play