Saint-Paul : en détention provisoire à plus de 70 ans pour avoir tué sa compagne

faits divers
Christian Amelot 72 ans meurtrier présumé 9 avril 2017
©Réunion 1ère
Christian Amelot, 72 ans, a reconnu avoir frappé sa compagne au cœur avec un couteau. Mis en examen, dimanche, pour homicide volontaire. Sans surprise, il a été placé en détention provisoire par le juge des libertés en fin de journée.
Cette fois encore cette tragédie s’est nouée sur fond d’alcool. Vendredi en début d’après-midi, Christian Amelot, 72 ans, et sa concubine Jessie Sophie, 55 ans, se lèvent après s’être assoupie le temps de leur traditionnelle sieste. Sans prévenir, le septuagénaire saisit un couteau et en assène plusieurs coups à sa compagne. Touchée au cœur, elle est déjà morte quand les secours arrivent à Bois-de-Nèfles Saint-Paul.
Interpellé, l’auteur présumé a d’abord été placé en cellule de dégrisement avant d’être entendu par les gendarmes.
 
Ni colère, ni dispute !
 
En garde à vue comme devant le juge d’instruction qui l’a mis en examen pour homicide volontaire, le suspect a reconnu les faits, en revanche il limite les coups de couteau à deux, contre sept selon les experts de la gendarmerie.
Christian Amelot a tenté d’expliquer qu’il suspectait sa compagne d’infidélité.
Cependant, le procureur de la République de permanence le soulignera dans le bureau du juge des libertés pour requérir la détention provisoire : « le passage à l’acte du prévenu n’est pas consécutif d’une dispute ».  
©reunion