Des jeunes joueurs réunionnais, futurs talents du foot, en cours de recrutement à La Saline

football saint-paul
Stage de recrutement de jeunes footballeurs par le FC Nantes et le FC Lorient à La Saline
Depuis lundi, les recruteurs ont pu observer attentivement le jeu de quelque 70 jeunes licenciés de clubs de l'île âgés de 13 à 17 ans. ©Réunion La 1ère
Depuis lundi, 70 jeunes footballeurs réunionnais participent à un stage, sous les yeux observateurs des recruteurs du FC Nantes et du FC Lorient. Seule une poignée de joueurs auront l'opportunité de passer des essais en métropole.

En cette semaine de vacances scolaires, certains n’ont pas eu le temps de se reposer, bien au contraire. Depuis lundi, 70 jeunes licenciés des clubs réunionnais, âgés de 13 à 17 ans, participent à un stage de détection au stade Charles de Foucauld à La Saline, dans l’espoir d’être retenus pour passer des essais en métropole.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 

Football : à la recherche du successeur de Payet

Les Dimitri Payet, Guillaume Hoarau, et bien d’autres encore faisant figure d’exemple, ces jeunes veulent à leur tour réaliser le rêve de devenir footballeur professionnel. Durant cette semaine, tous admettent avoir “tout donné” pour convaincre et impressionner les recruteurs du FC Nantes et du FC Lorient, venus déceler les meilleurs potentiels. 

Deux pépites

Wassy Bello, conseiller sportif et ancien recruteur, détaille les critères examinés : “Quand on prend un gamin, on se demande s’il peut entrer en centre de formation. On regarde les caractéristiques de chacun en fonction des postes, comment l’enfant va évoluer morphologiquement... S’il y a le potentiel, on essaie de se projeter un peu plus loin”. C’est une fois en centres que ces talents bruts seront formés, de manière à correspondre à la demande européenne. 

Alors, y a-t-il des pépites parmi les stagiaires de cette semaine ? Selon Wassy Bello, “deux ont le profil pour intégrer un centre de formation, mais il y a encore du travail”.

Un temps d'acclimatation nécessaire 

D’autres, poursuit-il, “ont besoin encore d’une période transitoire” avant de pouvoir intégrer une formation professionnelle. Une période qui a toute son importance, insiste Wassy Bello. Car, comme le souligne le conseiller sportif, “un Réunionnais qui vient aujourd’hui en métropole, a besoin d’un temps d’acclimatation. Et la plupart des clubs n’ont pas ce temps, sont pressés, veulent des joueurs prêts à l’emploi”.

Les précisions de Wassy Bello sur Réunion La 1ère : 

Football : à la recherche des successeurs de Payet

C’est pourquoi Wassy Bello préconise une autre méthode lorsqu’il repère des profils intéressants et sur lesquels il souhaite miser : “Ils vont intégrer un petit club amateur de bon niveau, en région parisienne, et si après ils s’intègrent, ça peut aller”.

Le stage lui, s’achèvera ce vendredi 20 mai avec à son issue beaucoup d’espoir pour quelques-uns, et de la déception sûrement pour beaucoup.