Les grévistes de la régie des eaux, La Créole, reprennent le travail, mardi

social saint-paul
eau robinet
©Lino Mirgeler/dpa Picture-Alliance/AFP
Après 26 jours de grève, les grévistes de la régie des eaux, La Créole, reprennent le travail, demain, mardi 28 septembre. Suite à une réunion de conciliation à l'inspection du travail, ils ont décidé de suspendre leur mouvement.

La mission de conciliation menée, ce lundi 27 septembre, par la Direction du Travail aura porté ses fruits. Après 26 jours de grève, les grévistes de la régie des eaux, La Créole, reprennent le travail, demain, mardi 28 septembre.

Un mouvement suspendu

Après quatre heures de réunion de conciliation à l'inspection du travail, les salariés ont décidé de suspendre leur mouvement pour une durée indéterminée. Ils reprendront les négociations en entreprise dès jeudi. Une nouvelle réunion est prévue à la direction du travail le 4 octobre prochain.

Des négociations en entreprise

Dans un communiqué, la direction de La Créole indique que "les négociations se poursuivent dans l’attente d’une issue favorable à un
protocole global de fin de conflit".
Les bureaux seront à nouveau ouverts au public dès demain, mardi, à 8 heures.

Les raisons de la grève

Le mouvement de grève à La Créole dure depuis cinq semaines. Sur les 170 salariés de La Créole, plus d’une centaine étaient en grève. Après une trêve durant le mois d’août, suite à une première grève en juillet, la CGTR Eaux avait appelé à nouveau à cesser le travail pour une durée indéterminée, depuis le lundi 6 septembre.

Les salariés craignaient une "remise en cause de leur statut et de leur acquis sociaux". Ces craintes étaient nées suite à une délibération du TCO, à propos d’un rapport d’audit dont la régie à fait l’objet. Ce rapport pointait du doigt des "dysfonctionnements au sein de l'établissement public". Dans la foulée, son directeur, qui était salarié de La Créole, avait été mis à pied le 30 août dernier.