publicité

L'hôtel "Les Aigrettes" reprend son envol

L'hôtel des Aigrettes a un repreneur depuis ce mercredi ! Le bien appartenait au Groupe Apavou, 4 repreneurs étaient intéressés, puis 2 seulement avaient présenté leur projet la semaine dernière devant le tribunal de commerce.

Les repreneurs de l'hôtel "Les Aigrettes" © Géraldine Blandin
© Géraldine Blandin Les repreneurs de l'hôtel "Les Aigrettes"
  • Géraldine Blandin
  • Publié le
Mi-hôtel, mi-foyer d'hébergement, la formule est inédite à La Réunion. En plus d'accueillir des touristes, l'hôtel des Aigrettes va désormais loger des étudiants ! C'est le projet de la toute jeune société SAS HOTEL VATEL RHE qui a racheté le fond de commerce des Aigrettes pour près de 400 000 euros.

Trois hommes sont à l'origine du projet. Il y a Guy Boulo et Xavier Bargain, exploitants hôteliers chez RHE (Run Hôtel Eco). Ils ont l'habitude de reprendre des hôtels. Ensemble, ils rénovent par exemple l’Apolonia à Saint-Leu et bientôt le Rontaunay à Saint-Denis. Et pour ce projet des Aigrettes, ils se sont associés à Philippe Lhuissier, le responsable du centre de formation CREE et de la section locale de l'école d'hôtellerie Vatel.

Le trio a déjà prévu plus d'un million d'euros de travaux car certains bâtiments vont devenir des salles de cours, des salles de réunion mais surtout des studios (une quinzaine) pour accueillir dès janvier 2020 les étudiants ou les stagiaires de l'ouest, souvent sans moyen de locomotion. 75 chambres seront encore destinés au tourisme. Les 22 salariés de l'hôtel gardent leur emploi.
L'autre projet présenté la semaine dernière était celui du groupe Excel hôtel, présidé par Yann Lefebvre.

Le groupe possède déjà 9 établissements dans l’île dont le Créolia, le Floralys ou encore l'Alamanda. Pour son projet des Aigrettes, Excel avait proposé de racheter le fond de commerce pour 350 000 euros... Un peu plus avec le rachat du mobilier et de la licence IV. Plus d'un million de travaux était également prévus. Excel s'était engagé à reprendre 20 salariés uniquement.

L'hôtel des Aigrettes a été construit dans les années 80 par Armand Apavou, avant qu'il ne se lance dans les logements sociaux. Aujourd’hui, l’établissement peine à survivre. Les 96 chambres sont loin d’être occupées. Du côté du groupe Apavou, dès la semaine dernière, on se disait séduit par la proposition de la Société Hotel Vatel RHE.
 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play