Saint-Paul : la municipalité lance la modernisation de sa police municipale

sécurité saint-paul
Police municipale de Saint-Paul
©Mairie de Saint-Paul
Déploiement de la vidéo-protection en 2022, création de postes supplémentaires et modernisation des équipements. Emmanuel Séraphin, le maire de Saint-Paul, entend moderniser et étoffer les moyens de sa police municipale. Plus de 500 000 euros ont été mis sur la table.

La police municipale de Saint-Paul se modernise. A l’image d’autres grandes communes de La Réunion, la municipalité de l’Ouest annonce d’importants changements en matière de sécurité. C’est le maire Emmanuel Séraphin qui l’a indiqué ce mardi 26 octobre à l’occasion de la cérémonie de prise de fonction de son nouveau directeur de la police municipale, sur le parvis de l’hôtel de ville.

Des effectifs renforcés

Cette modernisation passe d’abord par l’arrivée de moyens humains supplémentaires : en plus du recrutement d’un directeur, huit postes de policiers municipaux ont été créés, ce qui représente une augmentation de 25% des effectifs, précise la municipalité.

Une enveloppe de 30 000 euros est également dédiée à la modernisation des équipements. Le renouvellement des systèmes de radio-communications est en cours, tout comme l’acquisition de nouveaux véhicules.

400 000 euros dans la vidéo-protection

Autre projet d’envergure : celui du déploiement de la vidéo-protection qui démarrera courant 2022. Un centre de supervision urbain va ainsi voir le jour. C’est à partir de ce poste de surveillance que les policiers municipaux auront accès aux images des caméras de la ville. Il s’agit d’un chantier conséquent puisqu’il représente un budget de 400 000 euros pour la municipalité.

Emmanuel Séraphin a également annoncé pour 2022 l’ouverture d’un poste de police municipale dans les hauts. "Le but est de rendre la police plus accessible et plus proche de la population". La municipalité fait part d’un autre projet "inédit à La Réunion" pour l’année prochaine, à savoir la création d’une brigade mobile pour un budget cette fois-ci évalué à 90 000 euros.

Lutter contre le harcèlement scolaire et les violences intrafamiliales

"La proximité est un enjeu majeur, à la fois pour la municipalité de Saint-Paul et pour les effectifs de police. L’ambition que nous portons est d’installer durablement une police municipale moderne et innovante", insiste Emmanuel Séraphin.

La commune travaille par ailleurs avec la gendarmerie sur la création d’une cellule de lutte contre les violences intra-familiales. "L’objectif est d’accompagner au mieux les victimes en proposant un plan de formation ambitieux des agents sur différentes thématiques".

Un dispositif pilote sera enfin mis en place dans le cadre de la lutte contre le harcèlement scolaire. Un policier référent sera désigné pour intervenir dans les dans les 66 écoles de la commune.