Situation tendue au Maïdo : plus de 80 hectares brûlés, le vent est le principal ennemi des pompiers

incendies saint-paul
Incendie au Maido vue aérienne
©Laurent Figon
Il ne fait désormais plus de doute que l’incendie du Maïdo est malheureusement parti pour durer. On est passé de 40 à 80 hectares entre le lever du jour et cette fin d’après-midi. Les soldats du feu doivent faire avec un vent violent et des foyers qui se propagent sous le sol.
"La situation est très tendue", répète le lieutenant-colonel Paul Boucheron depuis le poste de commandement installé depuis samedi matin au niveau du parking du Maïdo. L’incendie qui s’est déclaré dans la soirée de vendredi n’est toujours pas maîtrisé. Le feu continue au contraire de se propager.

Le feu contenu sur une trentaine d’hectares de végétation brûlés hier avait encore gagné du terrain ce dimanche matin. Il était question qu’une quarantaine d’hectares, dont 10 au niveau des remparts.

A 10 heures, les chiffres étaient revus à la hausse : 50 hectares de brûlés malgré les efforts conséquents réalisés par les 80 pompiers mobilisés au sol, avec une quinzaine d’engins, et les largages réalisés dès 5h30 par le Dash et les hélicoptères bombardiers d’eau.
 
Maïdo : les pompiers font face à un véritable mur de feu

 

"Une après-midi éprouvante"

Les images impressionnantes de ce mur de flammes auquel ont dû faire face les pompiers près du poste de commandement en milieu de matinée ont très fortement marqué les esprits. Le vent joue en effet bien des tours aux pompiers.

"On a eu une après-midi très éprouvante", nous a confié le lieutenant-colonel Paul Boucheron en fin de journée. Celui-ci explique que le feu localisé dans le secteur Nord est source d’inquiétudes avec le risque que les flammes ne sautent la route forestière du Maïdo et ne continue à descendre vers la piste des 1 800 mètres. Un feu dont on sait maintenant qu'il évolue dans le sous-sol, comme lors des incendies de 2010 et 2011.

L’objectif fixé aux soldats du feu en cette fin de journée est de contenir le feu dans une surface de 100 hectares. Une tâche des plus compliquée d’autant que le vent devrait encore se renforcer dans le secteur en début de soirée.

Ci-dessous l'interview du lieutenant-colonel Paul Boucheron sur Réunion La 1ère :
 
Itw lt colonel Paul Boucheron
 

Des rafales de 40 km/h attendues en début de soirée

C’est ce qu’a indiqué Jacques Ecormier de Météo France sur Réunion La1ère Radio ce midi. Il redoute une soirée compliquée pour les pompiers avec des rafales de 40 km/h attendues et qui pourrait encore s’intensifier pour atteindre les 50 km/h demain lundi. Le prévisionniste a par ailleurs annoncé que le soleil pourrait taper moins fort demain matin au Maïdo avec une couverture nuageuse qui se mettra progressivement en place.

Un couvert nuageux synonyme de baisse des températures… mais aussi d’intervention limitée pour le Dash et les hélicoptères bombardiers d’eau. Ce dimanche après-midi justement, les largages ont plusieurs fois été interrompues en raison de la couverture nuageuse trop basse.
 
Vue aérienne incendie du Maïdo
©Laurent Figon
 

Treize largages réalisés par le Dash

L’avion bombardier a néanmoins pu réaliser 13 largages jusqu’en fin d’après-midi. On sait déjà que cet incendie aura de lourdes répercussions sur le plan écologique, avec la menace qui pèse sur l’endémique lézard vert des Hauts, qui vit dans les remparts du Maïdo, mais aussi sur les branles endémiques qui résistent beaucoup moins bien que l’ajonc d’Europe au feu.
 
Mais le feu qui est descendu dans les remparts a également détruit une partie des poteaux du belvédère du Maïdo. Il s’agira pour l’après de sécuriser à nouveau ce site touristique donnant un point de vue magnifique sur une partie du cirque de Mafate.

L'incendie a également endommagé les antennes de téléphonie mobiles, ainsi que le signalait un opérateur dès samedi. La maire de Saint-Paul Huguette Bello s’est rendue sur place ce dimanche. Elle faisait part de sa "grande tristesse" à la vue de ce paysage dévasté par le feu.
 
La réaction de la maire de Saint-Paul Huguette Bello sur Réunion La 1ère : 
 
Itw Huguette Bello au Maïdo
Les Outre-mer en continu
Accéder au live