publicité

Gilets jaunes: des manifestants condamnés par le tribunal correctionnel de Saint-Pierre

Ce matin, plusieurs "Gilets jaunes" ont été invités à s'expliquer devant le tribunal correctionnel de St-Pierre sur l'entrave à la circulation dont ils ont été les auteurs à St-Louis ou à Petite-Île.

© Nathalie Rougeau (Réunion la 1ère)
© Nathalie Rougeau (Réunion la 1ère)
  • Par Steve-Henry Peeters
  • Publié le , mis à jour le
Simone Lebon, Jean-Georget Dequelson, Arnaud Hibon et  Brandon Chamand sont depuis ce matin devant la cour du Tribunal Correctionnel pour avoir entravé la circulation lors des manifestations des gilets jaunes.

Brandon Chamand est accusé d'avoir, le 17 novembre 2018 sur la voie express de St-Louis, entravé la circulation des véhicules.
Il a été condamné à 4 mois de prison avec sursis et 180 heures de travaux d'intérêt général.

Simone Lebon, Jean-Georget Dequelson, Rosaire Seychelles  et Arnaud Hibon sont accusés d'avoir, le 29 novembre 2018 au rond-point Grand-Anse à Petite-Île, entravé la circulation des véhicules.

Simone Lebon, Rosaire Seychelles et Arnaud Hibon ont été reconnus coupable pour entrave à la circulation mais dispensés de peine. En revanche Jean-Georget Dequelson a été condamné à 3 mois de prison avec sursis
 

Tentative de vol


Arnaud Hibon, Simon Lebon et Rosaire Seychelles  sont même accusés d'avoir commis une tentative de vol en réunion en essayant de s'emparer du chargement de pommes de terre d'un chauffeur-livreur coincé sur le rond-point de grand-Anse et qui a été sauvé par l'intervention de la police municipale.
Les trois ont été relaxés pour ces faits.


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play