A Saint-Pierre, plus de 150 personnes réunies pour la Marche pour le climat

environnement saint-pierre
Marche Look Up à Saint-Pierre, La Réunion
Les participants de la marche "Look Up" à Saint-Pierre ©Laurent Josse
Ce samedi 12 mars, plus de 150 personnes ont défilé entre la place de la mairie et le stade Casabona, à Saint-Pierre, pour alerter sur la question du réchauffement climatique mais aussi dénoncer l'inaction des autorités. Il y a urgence à agir, ont martelé les manifestants.

A l'occasion de la journée nationale pour le climat, ce samedi 12 mars, plus de 150 personnes se sont rassemblées à Saint-Pierre en écho à un appel lancé dans toute la France pour alerter sur le réchauffement climatique et interpeller nos dirigeants, mais aussi les 12 candidats à l'élection présidentielle.

Un mouvement suivi par les mouvements Attac, Extinction Rébellion, Greenpeace ou encore par l'association pour le climat.

Regarder le reportage de Réunion La 1ère :

©reunion

Cette marche baptisée "look up", fait référence au film "Don't look up" sorti l'an dernier sur Netflix. Les participants appellent ainsi à ne pas fermer les yeux face à la crise climatique et au contraire à agir et à prendre des mesures significatives pour arriver à une baisse des émissions carbone.

Nos dirigeants pointés du doigt

Armés de pancartes aux messages cinglants, les manifestants se sont retrouvés au pied de la statue François de Mahy, face à la mairie de Saint-Pierre où, avant d'avancer jusqu'au stade Casabona, ils ont mis en scène l'inaction des gouvernants.

Ils ont disposé une table recouverte de billets verts et autour de laquelle l'on voit ces derniers, ou plutôt leur représentation masquée, se partager la planète. "Giec, c'est quoi ce truc ?", se demande l'un des personnages.

Marche pour le climat à La Réunion
Les manifestants ont dénoncé l'inaction des dirigeants du pays avant de défiler entre la mairie de Saint-Pierre et le stade Casabona ©Suzette Emma

Des prévisions particulièrement pessimistes

Les conclusions du dernier rapport du GIEC, le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, ont été publiées le 28 février dernier et celles-ci sont plus pessimistes que jamais.

Les impacts du changement climatique vont se faire de plus en plus ressentir avec des phénomènes météorologiques aux effets particulièrement ravageurs avec son lot de souffrances qu'on imagine dans certaines régions du monde (famine, pauvreté, conflits).