Face aux embouteillages, la CIVIS lance une enquête pour désengorger les zones d’activités du Sud

transports saint-pierre
Les embouteillages à La Réunion.
Les embouteillages à La Réunion. ©Imaz Press
Face aux embouteillages de plus en plus importants dans les zones d’activités du Sud de l’île, la CIVIS lance une enquête en ligne. Explications.

Chef-lieu, grands axes routiers, zones d’activités : les embouteillages sont partout à La Réunion. Dans le Sud de l’île, ils sont devenus de plus en plus importants aux abords des zones d’activités.

Vers l'asphyxie ? 

Ce lundi 29 août, la CIVIS a lancé une enquête en ligne pour tenter de les désengorger. Avec la densification des entreprises au sein des zones d’activité, les professionnels redoutent l’asphyxie.

L’objectif de cette enquête en ligne est de jauger la gêne causée par ces embouteillages et leur impact sur le tissu économique pour tenter de trouver de nouveaux modes de circulation avant que les embouteillages ne paralysent complètement les échanges commerciaux.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Face aux embouteillages, la CIVIS lance une enquête pour désengorger les zones d’activités du Sud

"Il faut de tout en matière de déplacement, il faut accompagner les transports collectifs, mais aussi aller vers des mobilités alternatives comme le vélo et mettre en route cette transition énergétique, explique Anne-Marie Papy, vice-présidente de la CIVIS. Nous amorçons tout cela avec cette consultation dans les zones d’activités".

Employés, fournisseurs, expéditeurs, clients...

Comment concilier le flux de circulation des personnes qui se rendent au travail et permettent les allers et venues des fournisseurs, des expéditeurs et des clients ? C’est le challenge à relever. Encore faut-il mesurer finement les besoins. C’est donc vers les professionnels exerçant dans les zones d’activité de Saint-Pierre, de Petite-Ile, de l’Etang-Salé et de Saint-Louis que se focalisent les enquêteurs.

Une enquête en ligne en cinq minutes

"Il s’agit d’une enquête en ligne entièrement dématérialisé, l’employé ou l’employeur pourra scanner directement le QR code et accéder à cette enquête qui prend cinq minutes pour être renseignée", assure Yoguesh Kischenon, directeur à la mobilité CIVIS.

15 zones d'activités concernées

Au total 15 zones d’activités sont concernées par cette enquête lancée sur le territoire de la CIVIS. Pendant un mois, les professionnels pourront donner leur avis.

Les informations collectées seront ensuite analysées pour définir les pistes d’aménagement les plus propices, pour fluidifier les axes et les modes de circulation, tout en permettant un accroissement de l’activité économique.