Liam, 18 ans, distingué pour son courage et son dévouement après un sauvetage à Grand-Anse en 2019

sauvetage saint-pierre
La plage de Grand-Anse.
La plage de Grand-Anse. ©Imaz Press

Une médaille de bronze pour acte de courage et de dévouement a été remise ce mercredi 23 décembre, en sous-préfecture de Saint-Pierre à Liam Hoarau. Le jeune Tamponais de 18 ans a sauvé un homme de la noyade le 24 septembre 2019, à Grand Anse.

Le 24 septembre 2019, Liam, est en sortie scolaire avec sa classe à Grand Anse. Le jeune Tamponnais remarque alors un homme en difficultés au large. Liam décide de lui porter secours et se jette à l’eau. Il va ainsi sauver l’homme de la noyade à quelques mètres des rochers de la rive droite. L’un des endroits les plus dangereux et les plus exposés au courant.

Ce mercredi 24 décembre, le jeune Tamponnais a reçu une médaille de bronze pour acte de courage et de dévouement, en sous-préfecture de Saint-Pierre et en présence des représentants des forces de l’ordre et de secours du Sud. Liam vient d’avoir 18 ans. Depuis octobre, il suit des cours dans une école de cinéma à Lyon et est en vacances sur son île natale.

Liam Hoarau a reçu la médaille de bronze pour acte de courage et de dévouement
Liam Hoarau a reçu la médaille de bronze pour acte de courage et de dévouement ©Liz Dumont

 

Pas de peur, du stress

"Sur le coup, je n’ai pas eu peur, se souvient Liam. Au départ, je ne pensais pas me mettre à l’eau, mais quand j’ai vu que le gars était vraiment en train de se noyer, j’y suis allé".

Ce jour-là, le jeune garçon alors âgé de 16 ans se met à l’eau, sans tenir compte de l’interdiction d’intervenir lancée par ses professeurs. Un moment d’intense effort s’en suit pour réussir à se glisser entre les rochers escarpés tout en résistant au choc des vagues qui déferlent sur lui. Liam finit par atteindre l’homme en détresse, qui se cramponne à lui. Il repart en sens inverse, avec ce poids supplémentaire et toujours autant de vagues et de courant.

A mi-parcours du retour, d’autres sauveteurs improvisés aideront le jeune homme et la victime à rejoindre la sécurité de la plage. C’est là, une fois seulement de nouveau sur la terre ferme, entouré par les pompiers qui le prennent en charge, que Liam réalise les risques qu’il a pris. "A ce moment-là, j’ai eu peur, raconte Liam. Je n’ai pas dormi le soir". "Mais sur le coup, j’étais plein d’adrénaline et de stress," se souvient le jeune homme.

La fierté de sa famille

D’après ses proches, Liam a toujours eu ce courage et cette abnégation face au danger. Sa mère, Murielle, s’inquiète et le met régulièrement en garde contre son  impulsivité, même si elle est avoue être très fière de son fils. Son père, Mickaël, raconte : "un jour, il a vu une femme en train de se faire battre dans une voiture, il est allé pour tirer le mec de là … il avait 15 ans !"

Ce mercredi, les parents de Liam sont extrêmement heureux de cette médaille, signe de reconnaissance du courage de leur fils. Gaston, le grand-père, et Matéo, le frère, étaient aussi présents. "Ca ne m’étonne pas, soupire en souriant Matéo. Depuis petit, il a toujours été hyper téméraire, hyper intrépide. Pour moi, c’est du courage. Du courage et de l’abnégation".

Un jeune sportif

Liam a aussi été aidé par ses activités de sportif. Il a joué au foot et a une longue pratique des arts martiaux. En revanche, il n’a pas de qualification de sauveteur, en dehors de la formation délivrée au collège pour les gestes de premiers secours.

Plus d’un an après ce sauvetage, Liam se remettrait-il encore à l’eau ? Avec le recul, il comprend tous les risques qu’il a pris, mais le jeune homme n’a qu’une fugace hésitation. "Oui, je le referai… s’il fallait le faire mille fois pour sauver quelqu’un, je le referai. Toute personne doit aider son prochain, à tout moment".

Les Outre-mer en continu
Accéder au live