Loto du patrimoine : 500 000 euros récoltés pour la restauration de l'ancienne usine sucrière de Pierrefonds

patrimoine saint-pierre
Ancienne usine sucrière de Pierrefonds à Saint-Pierre Fondation du Patrimoine
L'ancienne usine sucrière de Pierrefonds à Saint-Pierre sélectionnée par la Mission Patrimoine 2022. ©Fondation du Patrimoine - Myphotoagency / Christian Bersano
Livrée à la rouille depuis sa fermeture en 1970, l’ancienne usine sucrière de Pierrefonds va pouvoir être restaurée et accueillir de nouveaux équipements et services de proximité. Outre les 1,7 millions d'euros débloqués par l'Etat via le plan France Relance, 500 000 euros ont été récoltés grâce au Loto du Patrimoine de la Française des Jeux.

Le quartier de Pierrefonds, à Saint-Pierre, va connaître des changements majeurs durant les années à venir. La Civis entend en effet le redynamiser grâce au projet de réhabilitation de l'ancienne usine sucrière qui va accueillir de nouveaux équipements et services de proximité, parmi lesquels des commerces et des espaces dédiés à la culture.

Et cet ambitieux programme de restauration est notamment financé grâce aux fonds récoltés par la mission Bern et la Française des Jeux dans le cadre de l'édition 2022 du Loto du Patrimoine : sélectionnée avec 17 autres sites emblématiques de La Réunion, l'ancienne usine bénéficiera d'une enveloppe de 500 000 euros qui serviront concrètement aux travaux de désamiantage.

Le chèque a été remis par un responsable de la FDJ en présence notamment du maire de Saint-Pierre et président de la Civis, Michel Fontaine, alors que se déroulent ce week-end les Journées européennes du Patrimoine.

500 000 euros récoltés par la mission Loto du Patrimoine pour la restauration de l'usine sucrière de Pierrefonds à Saint-Pierre
500 000 euros ont été récoltés par la mission Loto du Patrimoine pour la restauration de l'usine sucrière de Pierrefonds à Saint-Pierre ©DR

Des travaux d'un montant total de 3,3 millions d'euros 

Mais le montant total des travaux devrait atteindre près de 3,3 millions d'euros, selon les estimations de l'intercommunalité du Sud. L'Etat a débloqué un budget de 1,7 millions d'euros pour financer la majorité de ces travaux dans le cadre du Plan France Relance "AAP Fonds Friches".

Il s'agira de dépolluer le site en ruines, de le désamianter ( 2,8 millions d'euros de travaux au total) et de remettre enfin en valeur l'ancien bâtiment en respectant son histoire, et son architecture héritée du 19ème siècle, qui lui ont valu d'être inscrite en 1998 sur la liste des monuments historiques.

Pour rappel, l'usine fut bâtie entre 1820 et 1830 par Richard Lebidan et son associé Félix Guert sur une parcelle de l’habitation Lebidan située au lieu-dit la Savane.

L'ancienne usine sucrière de Pierrefonds à Saint-Pierre sélectionnée par la Mission Patrimoine 2022.
L'ancienne usine sucrière de Pierrefonds à Saint-Pierre sélectionnée par la Mission Patrimoine 2022. ©Fondation du Patrimoine - Myphotoagency / Christian Bersano

Commerces, marché, restaurant...

Pierrefonds deviendra l’un des fleurons de l’architecture agro-industrielle insulaire jusqu'au déclin de cette économie sucrière et la fermeture du site d'une surface de 7,5 hectares en 1970. Celui a par la suite été acquis par la commune de Saint-Pierre en 1990.

Dans le détail, la Civis entend y implanter locaux d'entreprise, des commerces, un petit marché ou encore un restaurant, sans compter un espace dédié aux activités culturelles, sans doute dans le bâtiment central.

Outre l'usine, c'est tout le quartier qui va progressivement évoluer avec la création de 800 logements supplémentaires, la création d'une passerelle dédiée aux mobilités douces entre la ZAC Roland Hoareau et la village de Pierrefonds et l'implantation d’autres équipements publics.

L'ancienne usine sucrière de Pierrefonds à Saint-Pierre sélectionnée par la Mission Patrimoine 2022.
L'ancienne usine sucrière de Pierrefonds à Saint-Pierre sélectionnée par la Mission Patrimoine 2022. ©Fondation du Patrimoine - Myphotoagency / Christian Bersano

Quelques dates-clés de l'ancienne usine sucrière :

1970 : Fermeture de l’usine en 1970.
1990 : Achat par la Commune de Saint-Pierre
1998 : Inscription au titre des monuments historiques
2001 : Réhabilitation du dépôt de rhum
2015 : Nouvelles réflexions autour de la réhabilitation :
           - Réalisation d’une étude de programmation pour la reconversion du site
           - Réalisation des diagnostics techniques relatifs à la pollution et à la solidité de l’ouvrage