Saisie de produits dopants dans le sud : deux individus mis en examen ce jeudi

justice
culturisme bodybuilding posing
image d'illustration ©Réunion La 1ère
Un vaste coup de filet mardi a mené à l'interpellation de six individus dans le cadre d'un trafic de produits dopants dans le milieu du culturisme. Deux individus ont été présenté au juge d'instruction ce matin. Ils ont été mis en examen pour importation et trafic d'anabolisants.
C'est une enquête débutée en septembre 2019 qui a conduit les gendarmes à procéder, mardi 9 juin 2020 au matin, à des perquisitions dans des maisons et une salle de sport de Saint-Pierre et du Tampon. 

Le parquet de Saint-Pierre a été saisi, suite à une dénonciation et un signalement de la direction de la jeunesse et des sports, concernant l'importation et le trafic de substances psychotropes et de produits dopants à destination du milieu sportif, ici dans le milieu du culturisme et du bodybuilding local. Des faits pour lesquels les peines s'échelonnent jusqu'à 7 ans d'emprisonnement. 
 


Des individus mis en examen pour trafic


A l'issue de la garde à vue ce mercredi, quatre des individus interpellés ont été relâchés. Deux d'entre eux ont été présentés ce matin au juge d'instruction. 

Les deux mis en cause ont été mis en examen pour importation et trafic de substances psychotropes et de produits dopants puis placés sous contrôle judiciaire. Ils ont interdiction de coacher et de participer à des compétitions sportives en lien avec le milieu du culturisme. 

Les précisions de Laurent Pirotte devant la caméra de Laurent Josse:

Les Outre-mer en continu
Accéder au live