Septaine, dépistage, port du masque : quelles sont les mesures imposées pour la rentrée scolaire à La Réunion ?

éducation
Des enfants reprennent l'école à La Réunion après deux mois de confinement.
©Imaz Press
Dans un communiqué, le rectorat de La Réunion détaille, ce mardi 11 août, les mesures imposées pour la rentrée scolaire du 17 août. Elèves, personnels : que faut-il respecter entre septaine, dépistage, et port du masque  ? Explications.
 
A moins d’une semaine de la rentrée scolaire à La Réunion, le rectorat détaille, ce mardi 11 août, les mesures imposées localement pour permettre aux enfants de reprendre les cours, malgré la pandémie de coronavirus. Le rectorat assure que ce protocole sanitaire de la rentrée "repose sur les prescriptions émises par le ministère des solidarités et de la santé au vu des avis rendus par le Haut Conseil de la Santé publique". Le rectorat a également pris en compte les "recommandations de l’ARS et de la préfecture concernant les retours ou arrivées de voyageurs sur l’île".

Regardez l'interview de la rectrice de La Réunion sur Réunion La 1ère :
Rentrée scolaire : réaction de la rectrice de La Réunion
 

Une septaine pour les élèves de moins de 11 ans de retour de métropole

Les élèves de moins de 11 ans ne peuvent être soumis au test Covid-19. "Ces élèves en contact avec des voyageurs ou ayant eux-mêmes voyagé doivent respecter un confinement et ne pas se rendre en classe pendant 7 jours", annonce l'Académie de La Réunion. Les parents seront invités à prendre contact avec l’école ou l’établissement afin de mettre en place une continuité pédagogique.

L’obligation est la même pour tous les élèves en contact avec des voyageurs de retour de la zone de l’océan indien ou de Guyane ou ayant eux-mêmes voyagé. Ils doivent respecter un confinement et ne doivent pas se rendre en classe pendant 7 jours.

Les élèves de 11 ans et plus en contact avec les voyageurs ou ayant eux-mêmes voyagé peuvent se rendre au collège ou au lycée avec obligation de porter le masque du domicile à la salle de classe.

Dans les espaces clos (salles de classe, ateliers, bibliothèques, réfectoires, cantines, internats, etc.), la distanciation physique n’est plus obligatoire lorsqu’elle n’est pas matériellement possible ou qu’elle ne permet pas d’accueillir la totalité des élèves. Néanmoins, les espaces sont organisés de manière à maintenir la plus grande distance possible entre les élèves. Dans les espaces extérieurs, la distanciation physique ne s’applique pas.
 

Port du masque au collège et lycée

Les collégiens et lycéens doivent porter le masque "grand public", dans les espaces clos et extérieurs, lors de leurs déplacements ainsi qu’en classe lorsque la distanciation d’un mètre ne peut être garantie et qu’ils sont placés face à face ou côte à côte. Les établissements seront dotés  d’un stock de masques afin d’en fournir aux élèves qui n’en disposeraient pas.
 

La responsabilité des parents

Le rectorat explique que ce protocole "sera mis en œuvre avec l’appui des collectivités locales, dont les personnels assurent au quotidien l’entretien et le nettoyage des locaux le service de restauration scolaire". Les parents d’élèves jouent un rôle essentiel. Ils s’engagent à ne pas mettre leurs enfants à l’école, au collège ou au lycée en cas de fièvre (38 °C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la Covid-19 chez l’élève ou dans sa famille et à prendre rapidement un avis médical. Les personnels  doivent s’appliquer les mêmes règles. Les accompagnateurs ainsi que les intervenants extérieurs peuvent entrer dans les bâtiments scolaires après nettoyage et désinfection des mains. Ils doivent porter un masque de protection.
 

Masques FFP2 pour le personnel vulnérable

"Les personnels considérés comme vulnérables, présentant un risque de développer une forme grave d’infection au virus SARS-CoV-2 selon la liste définie par le décret n°2020-521 du 5 mai 2020 seront équipés par l’État de masques de protection FFP2 afin de pouvoir exercer leur activité professionnelle dans l’école ou l’établissement", annonce également le rectorat de La Réunion. 

Par ailleurs, tous les personnels seront formés aux gestes barrière, à la distanciation physique et au port du masque pour eux-mêmes et pour les élèves.
 

Pas de septaine pour le personnel de retour de métropole

Pour les retours ou arrivées à La Réunion, même si la mesure de septaine n’est plus obligatoire pour les voyageurs arrivant de la métropole, les recommandations de l’ARS et le test à J+7 ont pour objectif d’éviter la transmission de la Covid-19 et de lutter contre le virus. Les personnels de retour de métropole doivent respecter les recommandations de l’autorité sanitaire et se rendront sur leur lieu de travail avec obligation du port du masque de façon permanente, pendant les 7 jours. Il leur est également demandé d’effectuer le test COVID à J+7.

Les personnels de retour de la zone océan Indien, de la Guyane devront rester en septaine à domicile et seront placés en autorisation d’absence avec la recommandation d’effectuer le test J+7. Ils  pourront effectuer du travail à distance selon les directives de l’inspecteur ou du chef d’établissement.
 

Une formation aux gestes barrières

Le rectorat rappelle que les gestes barrières doivent être appliqués en permanence, partout, et par tout le monde. Tous les élèves bénéficieront, dès le premier jour, d’une information pratique aux gestes barrière et aux règles sanitaires avec l’appui des médecins et infirmières scolaires.
 

Nettoyage et désinfection des locaux et matériels

Il y aura un nettoyage habituel (sans désinfectant) des sols et grandes surfaces (tables, bureaux) une fois par jour ainsi qu’un nettoyage désinfectant des surfaces les plus fréquemment touchées par les élèves et les personnels (poignées de porte, interrupteurs …) au minimum une fois par jour également.
 

La ventilation des classes et autres locaux

L’aération des locaux est fréquente et durant au moins 15 minutes à chaque fois. Les salles de classe ainsi que tous les autres locaux occupés pendant la journée sont aérés le matin avant l’arrivée des élèves, pendant chaque récréation, au moment du déjeuner et le soir pendant le nettoyage des locaux. Cette aération doit avoir lieu au minimum toutes les 3 heures. En cas de ventilation mécanique, il s’agit de s’assurer de son bon fonctionnement et de son entretien.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live