Seychelles : l'équipage d'un navire srilankais interpellé

pêche
Pêche illégale aux Seychelles arraisonnement d'un bateau 11 mai 2022
Les six marins, du navire de pêche srilankais, comparaîtront devant le juge pour pêche illégale, le 27 mai 2022 ©Capture d'écran Seychelles News Agency (Forces de défense des Seychelles)
Un énième navire de pêche a été arraisonné, ce mercredi 11 mai 2022, alors qu'il travaillait illégalement au cœur de la Zone Économique Exclusive. L'équipage a appris, jeudi qu'il comparaîtra devant le juge le 27 mai 2022.

"Un bateau de pêche a signalé le navire étranger se livrant à des activités de pêche illégales présumées dans la zone économique exclusive (ZEE) des Seychelles, dans une zone au sud-est de Mahé", nous apprend Seychelles News Agency, suite à un communiqué des Forces de défenses de l'archipel. Le navire et ses six marins ont été appréhendés au Sud-Est de Mahé.

Avant que les militaires n'accostent, les six hommes étaient parvenus à remonter leur matériel de pêche, cependant, en inspectant les cales, les soldats seychellois n'ont eu aucune difficulté à trouver les preuves permettant de matérialiser le délit de pêche illégale au cœur de la Zone Économique Exclusive.

À quai au port de Victoria

Le navire a été remorqué par les Garde-côtes seychellois jusqu'au port de Victoria. Le bateau et son équipage sont consignés à quai. Les marins sont convoqués devant le juge de la Cour suprême des Seychelles le 27 mai 2022.

C'est le sixième navire de pêche à être arraisonné dans les eaux seychelloises depuis le début de l'année. Les cinq précédents bateaux venaient d'Inde. Les équipages ont regagné leur pays, mais les capitaines sont toujours à Mahé.

La dernière amande, prononcée pour des faits identiques, était de 2,5 millions de roupies seychelloises, soit 167 000 $.