Seychelles : un navire srilankais arraisonné en flagrant délit de pêche illégale

politique
Patrouille Topaz Seychelles
©Wikimédia

Un capitaine de pêche srilankais a été placé en détention provisoire. Il a été arraisonné par les gardes-côtes seychellois au début du mois alors qu'il pêchait dans la Zone Économique Exclusive. Les Seychelles viennent de signer un accord avec les Etats-Unis pour surveiller leur ZEE. 

C'est le troisième bateau de pêche srilankais arraisonné depuis le début de l'année 2021 dans les eaux seychelloises. Le capitaine du navire a été inculpé par la Cour suprême, la semaine dernière, pour pêche illégale au sein de la ZEE de l'archipel. L'équipage du Godbless Sampath 7 attend d'être expulsé écrit Seychelles News Agency. Le navire, srilankais, et sa cargaison ont été saisis. 

Lors de son interception, par les gardes-côtes des Seychelles, le bateau était situé à 99 milles au Sud-Est de l'île de Mahé (183 km). 

Le capitaine de pêche reviendra au tribunal le 28 juin 2021. Le juge statuera sur l'opportunité de son maintien en détention.

Les USA appelé en renfort

 

Les Seychelles possèdent l'une des plus vastes Zone Économique Exclusive de la planète. Cette ZEE est une richesse, mais aussi un défi impossible à relever pour les seuls gardes-côtes seychellois. Comment surveiller un espace si étendu ?

Pour la première fois de son histoire, Les Seychelles viennent de signer un accord de coopération bilatéral avec les États-Unis pour la surveillance des 1,4 millions de kilomètres d'océan, qui appartiennent à notre petit voisin. Inutile de dire que ce paraphe change la donne dans la région Nord.

Désormais, les navires américains vont sillonner la zone. Des gardes-côtes des Etats-Unis et le Department of Homeland Security vont être affectés à cette mission. 

L'influence de la France dans la région, sera-t-elle impactée ? Fort possible. Que devient désormais la ratification de la coopération entre les deux pays sur le même sujet. Cette signature concernant la surveillance des pêches entre la France et les Seychelles datait de 2006, comme le rappelle Nation-Seychelles.