TAAF : un agent de l’archipel de Crozet pris en charge par la frégate de surveillance Nivôse

faits divers
frégate de surveille Nivôse évacuation agent archipel de Crozet 060320
©FAZSOI
La frégate de surveillance Nivôse est intervenue dans l’archipel de Crozet pour évacuer un hivernant. Un agent du district s’y est vu diagnostiquer une pathologie nécessitant une prise en charge hospitalière, or la base Alfred-Faure ne permet pas de dispenser des soins durables.
Alors que la frégate de surveillance Nivôse faisait route vers le Port des Galets, après 6 semaines de déploiement aux Terres Australes et Antarctiques Françaises, elle a été sollicitée pour procéder à une évacuation.

Un agent de l’archipel de Crozet souffre en effet d’une pathologie qui ne peut être prise en charge sur la base Alfred-Faure. Une évacuation vers un hôpital est nécessaire.

Grâce à un ravitaillement en carburant effectué durant sa patrouille par le district de Kerguelen, 15 jours, plus tôt, le navire de surveillance peut intervenir. Il se retrouve ainsi à 250 km de l’archipel de Crozet le 26 février à 13h, et envoie son hélicoptère Panther, avec à son bord un médecin et une civière, sur la base.

Le patient est rapidement pris en charge. Une fois sur la frégate, il est placé sous surveillance médicale des deux médecins militaires et de l’infirmière présents à bord. Alors que la frégate fait route vers La Réunion, le 1er mars le Panther décolle pour déposer le patient à l’hôpital de Saint-Denis.

Le délai de prise en charge aura été de 7 jours à compter de le demande d’évacuation, soit moins qu’espéré.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live