Téléphone au volant : un conducteur perd son permis après avoir cumulé plusieurs infractions

sécurité
Contrôle de police sur la voie publique
©Police DDSP974
Malgré la campagne de prévention en cours sur les dangers du téléphone au volant, il se trouve toujours des conducteurs se faisant surprendre en flagrant délit par les forces de l’ordre. Un conducteur s’est même vu retirer son permis pour avoir multiplié les comportements dangereux.
 
Depuis le 18 novembre dernier, une cinquantaine de panneaux ont été installés sur les routes de l’île, dans les secteurs les plus accidentogènes, afin d’inciter les usagers à ne pas utiliser leur téléphone en conduisant. Mais à côté des messages de prévention, les forces de l’ordre veillent également au grain et réalisent quotidiennement des contrôles routiers.

C’est ainsi que cette semaine encore, plusieurs comportements à risque ont été constatés tant par les effectifs du Groupe de Sécurité Routière de la Police nationale, que par leurs collègues motards : conduite avec consommation de stupéfiants, sans assurance,...

Les conducteurs ont été particulièrement nombreux à se faire surprendre avec un téléphone tenu en main, et ce aux quatre coins de l’île. Au total, depuis lundi, 73 contraventions ont été dressées sur un total de 216 infractions relevées.
 

Le risque d'accident multiplié par 23 pour un texto...

Les policiers du chef-lieu ont notamment intercepté jeudi un conducteur qui, absorbé par sa conversation téléphonique, a commis plusieurs autres infractions dont un changement de voie sans signalement préalable. Il a été verbalisé et c’est assez rare, son permis lui a été immédiatement retiré.

Depuis le 22 mai dernier, le retrait de permis est effectivement possible lorsqu’un usager de la route commet une autre infraction en plus de l’usage du téléphone au volant. En plus de la rétention immédiate du permis de conduire, le contrevenant risque également une suspension de permis pouvant aller jusqu'à 6 mois.

Faut-il le rappeler ? Conduire avec un téléphone tenu en main utilisé par exemple pour envoyer un texto diminue notablement l’attention, multipliant par 23 le risque d’accident.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live