48,5% de touristes en moins à La Réunion au premier semestre 2020. Une baisse historique et préoccupante

tourisme
A Grand-Anse, "Palm hotel and spa" (photo d'illustration).
A Grand-Anse, "Palm hotel and spa" (photo d'illustration). ©HAUSER Patrice / hemis.fr / hemis.fr / Hemis
La crise sanitaire n'a pas épargné la filière touristique réunionnaise. Illustration avec les derniers chiffres de la fréquentation touristique dévoilés par l'IRT. Pour le premier semestre 2020, le bilan est alarmant, la destination enregistre 48,5% de touristes en moins. 
La Réunion n'a accueilli que 121 072 toursites extérieurs les six premiers mois de l'année 2020 contre 234 405, à la même période en 2019. Soit une baisse de 48,5%. Et pourtant depuis 2016, la destination n'a eu de cesse de voir sa fréquentation et ses recettes extérieures liées au tourisme progresser. Un coup dur pour le secteur touristique local qui s'effondre. Un constat amer qui reflète un contexte sanitaire extrêmement difficile et sans précedent. 
 


Le deuxième trimestre a été particulièrement morose pour les professionnels avec une chute drastique de la fréquentation atteignant les 97%. Un second trimestre qui coïncide avec l'instauration du confinement et l'ensemble des contraintes sanitaires recommandées. Seules 3 3 69 arrivées ont ainsi été enregistrées contre 108 481 pour la même période en 2019.
 
 

Arrivées de touristes étrangers au plus bas


Le confinement qui a coupé les ailes aux avions et a complétement bouleversé le tourisme au niveau mondial. Pour preuve, l'effondrement du nombre de touristes européens qui ont choisi la destination Réunion. Si en 2019, ils étaient 63%, actuellement, ils ne représentent plus que 4% de la clientèle totale. Même constat pour les touristes de la zone océan Indien qui ne représentent plus que 9% de la clientèle totale. Au premier semestre 2019, 55.2% avaient fait le choix de poser leurs valises à La Réunion pour les vacances.
 
Provenance des touristes à La Réunion
Provenance des touristes à La Réunion ©IRT

Sans surprise, le marché hexagonal reste le premier bassin émetteur. 103 217 touristes en provenance de l'Hexagone ont choisi pour destination La Réunion alors que les frontières internationales étaient fermées. Ce qui représente au total, 85% des voyageurs.
 

Des recettes touristiques en berne


Des chiffres de fréquentation en chute libre et des recettes au plus bas. "Il nous faudra compter sur le 2ème semestre de l'année pour réaliser 78% des recettes touristiques espérées et s'inscrire dans une continuité, ce qui nous semble réalistement inatteignable" lâche Susan Soba, directrice générale de l'Île de La Réunion Tourisme. Le ton est donné, rattraper le niveau de 2019 qui a permis de rapporter un million d'euros par jour à l'économie réunionnaise sera extrêmement difficile voire impossible.

D'autant plus que les recettes touristqiues sur le premier semestre 2020 accusent un recul de 49.5%. Si en juin 2020, elles s'élevaient à 410 millions d'euros, aujourd'hui, elles affichent 92 millions d'euros. "Si le tourisme local a été au rendez-vous durant les vacances scolaires, certains secteurs n'ont pu bénéficier de ce sursis et sont aujourd'hui encore en grande difficulté" poursuit la directrice de l'IRT.

À La Réunion, le tourisme est un moteur de l’économie local. Il engendre en général 1,2 milliard de recette chaque année. Mais la baisse importante de l’activité liée à la crise sanitaire et le manque de visibilité sur l’avenir inquiète les professionnels du secteur. 


Maintenir la visibilité et le rayonnement de l'île 


Malgré ce bilan préoccupant, pas de place à la sinistrose ! L'IRT se veut confiante et croit à la capacité "de résilience, de rebond et de transformation du secteur". La directrice de l'IRT assure poursuivre ses efforts pour maintenir la visibilité et le rayonnement de l'île au niveau national. Cela passe par la programmation de "campagnes nationales importantes en prévision des fêtes de fin d'année et de la saison 2021". 

Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 
 
Tourisme : chute vertigineuse à La Réunion



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live