Toussaint : fleurs et recueillement au cimetière de la Plaine des Cafres

religion
Jean-Pascal est horticulteur de Bras-sec.
Jean-Pascal est horticulteur de Bras-sec. ©Michelle Bertil
Il y avait déjà du monde dans les cimetières à la veille de la Toussaint. Nettoyage des tombes, préparation des fleurs, et recueillement. Reportage au cimetière de la Plaine des Cafres au 23e kilomètres. 
Nettoyage des tombes, préparation des fleurs, en cette veille de Toussaint, il y avait déjà beaucoup de monde dans les cimetières de La Réunion ce mercredi. A la Plaine des Cafres, au 23e kilomètre, Jean-Pascal est horticulteur. Comme quatre autres vendeurs, pour la Toussaint, il est autorisé à s’installer durant quatre jours devant le cimetière.

Regardez le reportage de Michelle Bertil et Daniel Fontaine : 
©reunion
 

Les fleurs lontan

"Les gens adorent les "fleurs lontan" comme les marguerites, les chrysanthèmes ou encore les crêtes de coq", remarque Jean-Pascal, bouquet en main. Ce jeudi, il sera dès 5h du matin devant le cimetière de la Plaine des Cafres. Cet horticulteur de Bras-sec a préparé 300 bouquets pour aujourd’hui et 1 500 pour jeudi 1er novembre.
 

Recueillement

Dans le cimetière, le nettoyage des tombes a lieu depuis plusieurs jours. Certains y déposent déjà des fleurs. Jean-Philippe est venu orner la tombe de son grand-père avant d’aller se recueillir sur celle de sa petite fille. "C’est un geste d’attention envers eux", confie-t-il, ému. Dans le cimetière, place aux prières, au recueillement, et au silence. "Jamais, nous oublions ce qui nous ont été chers", confie une dame qui reviendra se recueillir demain, jour de la Toussaint. 
 
Le cimetière de la Plaine des Cafres au 23e kilomètre.
Le cimetière de la Plaine des Cafres au 23e kilomètre. ©Michelle Bertil