réunion
info locale

Trafic d'héroïne : 110 kg saisis sur un bateau à Maurice. 20 kg à l'aéroport de Mada

océan indien
Arrestation des trafiquants d'héroïne. Saisie de 110 kg oct 2018
©Capture d'écran Youtube
Mardi à Maurice, les gardes côte ont intercepté un hors bord qui transportait 100 kg d'héroïne. Les forces de l'ordre les attendaient à bord de deux vedettes et un hélicoptère. Le même jour, à Madagascar, deux Béninois et un Nigérien ont été incarcérés. Ils transportaient 20 kg de drogue. 
C'est digne d'un film d'action de série B. La vidéo, diffusée sur YouTube, a été filmée depuis l'hélicoptère des forces de l'ordre. Un hors-bord équipé de deux gros moteurs est pris en chasse par deux vedettes des gardes côtes. Il est également pisté depuis les airs par un hélicoptère. Les trafiquant ne peuvent pas échapper aux gardes côtes. 
Conscient de la situation, le skipper décide de s'approcher doucement du bord. 
L'embarcation posé sur la plage de sable. Les douaniers mauriciens et les policiers procèdent à une perquisition. Ils saisissent 110 kilos d'héroïne nous apprend lexpress.mu.  Les trois occupants du bateau, âgés de 51, 35 et 33 ans ont été interpellés. Ils ont déjà un lourd passé judiciaire. Ils étaient sous surveillance depuis des semaines. Après les avoir entendus une première fois dans les locaux de la police de Grand-Baie, ils ont été transférés dans des véhicules blindés vers les Casernes-Centrales. Les services de lutte antidrogue pensent que la marchandise était transportée sur un cargo croisant en dehors des eaux territoriales. Elle a été placée sous des bouées pour les trois hommes puissent la récupérer.
 

21 kg saisis dans des valises à l'aéroport 


Ce mardi 30 octobre 2018, à Madagascar, trois hommes, deux Béninois et un Nigérien, ont été incarcérés pour trafic de drogues. Les deux premiers ont été appréhendés par les douaniers de l'aéroport d'Ivato avec 21, 93 kg d'héroïne dans leurs valises écrit lexpressmada.com. Si ces deux affaires n'ont aucun lien direct, elle conforte la thèse des autorités mauriciennes qui supposent que l'héroïne qui arrive sur l'île sœur transite par Madagascar.