Transports en commun : les syndicats demandent plus de moyens de protection

coronavirus
coronavirus transports en commun syndicats demandent plus de mesures retour protocole strict
©Alexandra Pech

Alors que l’épidémie de coronavirus sévit toujours à La Réunion et a atteint dernièrement des records de contamination, les salariés du transport de voyageurs exigent le retour d’un protocole sanitaire strict.

L’intersyndicale FO Transports 974 et CFTC Transports ont appelé au rassemblement ce jeudi 18 mars devant la préfecture à Saint-Denis. Une vingtaine de salariés du transport de voyageurs est donc venue dénoncer un manque de moyens dans le secteur pour faire face à la crise Covid.

Les règles sanitaires ne peuvent être correctement appliquées, selon eux. Ils demandent donc le retour à un protocole sanitaire strict.

Reportage de Réunion la 1ère.

Manifestation des chauffeurs de bus : ils réclament un protocole sanitaire strict ©Réunion la 1ère

Retour à un protocole sanitaire strict

L’intersyndicale exige, pour protéger le conducteur contre tout risque de contamination, que les employeurs mettent à disposition des gants de protection, des masques, et du gel, que la vente de ticket n’ait plus lieu à bord pour éviter les contacts et que l’accès aux bus se fasse par les portes à l’arrière.

Elle réclame également qu’un siège sur 2 soit condamné, comme pour les salles recevant du public, ou encore que le nombre de voyageurs soit limité, comme pendant le confinement.

Une alerte déjà lancée

Une réunion doit avoir lieu en préfecture avec les Autorités Organisatrices du Transport, c’est donc maintenir la pression que l’intersyndicale s’est mobilisée. Fin février, le syndicat FO Transports 974 interpellait déjà les autorités sur le non-respect des consignes sanitaires, relayant ainsi les inquiétudes des salariés.

Le syndicat demandait alors qu’un arrêté préfectoral soit pris en urgence en appliquant les dispositions prises il y a quelques mois.