réunion
info locale

Treize cas de rougeole à La Réunion : faut-il craindre une épidémie ?

maladie
vaccin rougeole
Un vaccin contre la rougeole. ©MAXPPP / Francetvinfo
Au total, treize cas de rougeole ont été diagnostiqués à La Réunion à ce jour. Un chiffre en augmentation depuis hier, alors que l’Agence Régionale de Santé alerte sur un risque d’épidémie. Le point ici.
 
De six, La Réunion est passé à treize cas de rougeole signalés dans l’île ce jeudi 17 janvier. Ces cas de rougeole concernent pour 2/3 des adultes pas vaccinés ou mal vaccinés, c’est-à-dire qu’ils auraient eu une injection au lieu de deux. Une femme enceinte et des enfants sont aussi concernés.

Ces nouveaux cas de rougeole sont signalés, alors que l’Agence Régionale de Santé alerte sur un risque d’épidémie dans l’île. "Suite à l’arrivée de plusieurs voyageurs ayant été contaminés par la rougeole hors département, La Réunion doit actuellement faire face à un risque de début d’épidémie dans le Sud de l’île", a écrit l’ARS dans un communiqué.
 

Vigilance

"Les six premiers cas ont été diagnostiqués chez des personnes n’ayant pas voyagé, et compte tenu de l’extrême contagiosité de cette maladie il est à craindre que de nombreux cas se déclarent dans les jours qui viennent", estime l’Agence de Santé Océan Indien qui appelle à une forte vigilance car la rougeole est une maladie infectieuse très contagieuse, en l’absence de vaccination. Par conséquent, tous ceux qui n’ont pas déjà contracté la maladie dans leur enfance sont invités à vérifier et à mettre à jour si besoin leur vaccination auprès de leur médecin traitant.
 

Epidémie à Madagascar 

Depuis début octobre, Madagascar connaît une épidémie importante de rougeole, et la maladie circule également dans d’autres pays de la zone et dans quelques régions de France métropolitaine.
 

Une population vaccinée à 95 %

Pour autant, "il ne peut pas avoir d’épidémie avec une population vaccinée à 95%, c’est impossible, affirme le docteur de Philippe Chazourne. Le risque existe pour les enfants qui sont non vaccinés, mais c’est tout. Ceux qui ne sont pas vaccinés ont intérêt à le faire, car la rougeole peut tuer". Pour les adultes déjà vaccinés, le docteur de Chazourne affirme qu’il "n’est pas prévu de faire des rappels de vaccination de la rougeole chez les adultes, car normalement les rappels se font enfant à un an et dix huit mois".
 
©reunion

 
Publicité