Saint-André : quatre radars tourelles vandalisés, et l'un d'eux déjà remplacé

sécurité routière saint-andré
L'Ilet : remplacement des radars - 1
©Cécile Thomas
Le radar tourelle de la Cocoteraie, à Saint-André, a été incendié la nuit dernière, tout comme celui de Petit-Trou, sur la route de Salazie. Au total, quatre radars tourelles ont été vandalisés, l'un d'eux est déjà remplacé.
A Saint-André, deux radars tourelles ont été incendiés la nuit dernière. Il s'agit de celui du lieu-dit Petit Trou, sur la route de Salazie, ainsi que du radar tourelle de la Cocoteraie installé à Saint-André.
 

Quatre radars tourelles vandalisés

Ils sont partis en fumée comme celui de la route de Salazie, lundi dernier. Ce mercredi 16 décembre, sur les ondes de Réunion la 1ère radio, Camille Goyet, la directrice de cabinet de la préfecture, a annoncé l'incendie du radar tourelle de la Cocoteraie, situé sur la quatre voies de Saint-André. 
 
Au total, quatre radars tourelles ont été vandalisés à La Réunion. Les deux premiers l'ont été dans le sud et dans l'Est, le premier sur la quatre voies Tampon-Saint-Pierre, un dispositif dégradé à coup de peinture sur la route qui mène à Saint-Louis. Le deuxième a été incendié du côté de l'Ilet à Salazie. 

A peine dégradé et déjà remplacé. Ce matin, des équipes techniques sont déjà à pied d'oeuvre pour remplacer celui de l'îlet à Salazie.
  


Jusqu'à trois ans de prison

Selon des chiffres non-officiels, un radar tourelle couterait 32 000 euros. Les personnes qui dégraderaient ces nouveaux dispositifs s'exposent à des poursuites judiciaires, jusqu'à trois ans de prison. 

Les radars tourelles entrent officiellement en service aujourd'hui, mercredi 16 décembre sur toute l'île. Ils sont capables de flasher les excès de vitesse dans les deux sens de circulation. A terme, 80 radars nouvelle génération seront déployés dans tout le département mais certains seront des leurres, des boîtes vides pour effrayer les automobilistes et les motards.

Ce mercredi 16 décembre, Camille Goyet, la directrice de cabinet du préfet de La Réunion, prévient que "chaque appareil détruit a vocation à être remplacé".
 
L'Ilet : remplacement des radars - 1
©Cécile Thomas
Les Outre-mer en continu
Accéder au live