Un festival où collégiens et lycéens présentent leur mini-entreprise

entreprises
Collégiens et lycéens ont créé de toutes pièces leur propre entreprise durant une année. 15 mini-entreprises sont en compétition.
Collégiens et lycéens ont créé de toutes pièces leur propre entreprise durant une année. 15 mini-entreprises sont en compétition. ©Hermione Razafinarivo
Ce jeudi 5 mai au MOCA, le festival des mini-entrepreneurs réunit élèves de collège, lycée, et même de primaire, qui ont durant une année construit leur propre entreprise, de l'élaboration du concept à la commercialisation du produit. Les lauréats de cette édition seront désignés ce jour.

Le domaine du MOCA à Montgaillard accueille toute cette journée du jeudi 5 mai le festival des mini-entreprises. Organisé par l’association “Entreprendre pour Apprendre” (EPA), l’événement fait son retour après deux éditions sans présentiel en raison de la pandémie. Cela fait déjà plusieurs années que ce championnat régional met en compétition des jeunes entrepreneurs des collèges et lycées, en collaboration avec le corps enseignant et le monde de l’entreprise.

Réunir jeunes, professeurs et chefs d'entreprise

L’objectif de cette association, qui fait partie d’une fédération nationale, est justement de réunir le monde de l’éducation et de l’entreprise, pour les inciter très tôt à structurer et mener des projets autour de leurs idées.

Shenaz Zadvat, présidente d’EPA Réunion, y voit là un dispositif innovant, en collaboration avec l’Education nationale. “Ce sont deux mondes qui ne se connaissent pas bien, et c’est justement là notre enjeu : réunir des jeunes, des professeurs de l’Education nationale et des mentors chefs d’entreprise, la mini-entreprise se construit autour de ces trois publics”, souligne-t-elle. 

Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 

Festival des mini-entreprises : des PDG en herbe

"Un projet pédagogique complet" 

Une centaine d’élèves ont donc été invités à créer une entreprise, le temps d’une année ou de deux années et sur le temps scolaire, épaulés par leurs professeurs.

On a recours à une méthode nationale, travaillée pour permettre aux élèves de créer leur entreprise grâce à un accompagnement de proximité mené par des professeurs qu’on forme. Ils découvrent l’organisation d’une entreprise, ils s’initient à la gestion de projet, ils apprennent à travailler en équipe, et ils parlent en public”, explique la présidente de l’association présente à La Réunion depuis cinq ans. “Ils ont tous les outils. C’est vraiment un projet pédagogique complet qui les accompagne de la conception jusqu’à la vente. Ils assument pleinement gestion administrative et financière du projet”.

Et le réalisme du monde de l’entreprise peut aller loin : “Une année, un des élèves ne respectait pas ses tâches, il a été licencié par ses camarades !”. 

Six lauréats 

Cet après-midi, le jury d’Entreprendre pour Apprendre désignera les lauréats de cette édition. Un jury où figurent par exemple la directrice du Pôle emploi, le président du Medef Réunion, la présidente de l’ordre des Experts-comptables... Six prix - Champion régional collège, champion régional lycée, prix Responsabilité sociale et environnement, prix de la créativité ou encore deux prix du public - seront décernés aux 15 mini-entreprises en compétition cette année.

Par exemple, le projet Papang Féérique, proposé par une classe du lycée Georges Brassens. “Ce projet met à l’honneur le téléphérique Papang qui passe au-dessus de leur lycée : avec l’imprimante 3D, les mini-entrepreneurs ont créé un porte-clefs muni d’un QR code pour faire la promotion de ce projet à La Réunion”. Autre projet que celui d’une classe du collège Bory Saint-Vincent à Saint-Philippe, “Ti Koin Foto”, qui propose des cartes postales de Saint-Philippe, ou encore “Glasslight” élaboré au lycée Levavasseur à Saint-Denis et qui recycle des bouteilles en verre en abats-jour et petits pots à plantes grasses.

Des mini-entreprises dans les écoles primaires aussi

Du côté des écoles primaires aussi, les élèves de plusieurs écoles ont pu réfléchir à un concept et élaborer un prototype. Comme à l’école Michel Debré où les marmailles ont pensé à un vélo mécanisé ramasseur de déchets. “Ils arrivent vraiment à créer quelque chose avec leur regard, leur âge, c’est super sympa”, s’enthousiasme Shenaz Zadvat.

Les champions régionaux désignés ce jour concourront ensuite au championnat national. “Mais ils ont tous du mérite”, termine la présidente d’EPA Réunion. 

Cliquez ici pour retrouver en podcast Shenaz Zadvat, la présidente d'EPA, invitée de la matinale de Réunion La 1ère.

Les lauréats de cette édition 2022 : 

Champion régional lycée : "Glass Light" - Lycée Levavasseur
Champion régional collège : "Sedeo" - Collège Aimé Cesaire
Prix RSE : "Potashion" - Collège de la Montagne
Prix de la créativité : "Sedeo" & "Ti koin foto" - Collège Bory Saint-Vincent
Prix du public lycée : "Le numérique de demain" -  Lycée Hintermann
Prix du public collège : "Ti koin foto" - Collège Bory Saint-Vincent