Un homme a perdu la vie dans un accident à Boucan Canot

accidents
Sapeurs-pompiers en intervention
©Francetvinfo
Un accident de la route mortel est survenu dans la nuit du 23 au 24 novembre, aux alentours de deux heures et demi du matin, sur la RN1 au niveau de l’hôtel Saint-Alexis. La victime était âgée d’une vingtaine d’années. Le conducteur du véhicule a été placé en garde à vue.
 
L’accident s’est produit la nuit dernière aux environs de 2h30 du matin. Un véhicule avec cinq personnes à son bord a terminé sa course sur le toit, dans un fossé, au niveau de l’hôtel Saint-Alexis sur la RN1 à Saint-Gilles, dans le secteur de Boucan Canot suite à une perte de contrôle. L’un des passagers, âgé d’une vingtaine d’années, a été éjecté du véhicule et s’est retrouvé sous la voiture. Il a succombé à ses blessures.

Le conducteur du véhicule a été placé en garde à vue. D'après la gendarmerie, il se serait endormi au volant. "L'alcool ne serait pas en cause, déclare Véronique Beuve, sous-préfete chargée de la sécurité routière de La Réunion. C'est simplement le conducteur qui a   eu une défaillance." Elle dénonce  le comportement à risque des personnes du véhicule : "déjà cinq dans une voiture, et puis on ne conduit pas lorsque l'on est fatigué."

Plus tôt dans l’année, un autre accident s’était produit dans ce secteur, le 14 août. Une collision entre deux véhicules avait causé la mort d’un jeune de 29 ans. Il était resté piégé dans son véhicule après un choc frontal avec une autre voiture. Il s’agissait du fils de l’ancien champion de boxe française Jean-René Dreinaza. Mais selon la sous-préfete chargée de la sécurité routière, "le secteur n'est pas accidentogène, c'est vraiment le comportement qui est en cause."
  


31 victimes sur la route cette année

Après le décès de deux motards jeudi 19 novembre, à Saint-Pierre et Saint-Denis et celui d’un scooteriste dimanche 22 novembre à Bagatelles, le bilan des morts sur la route s’élève à quatre personnes en moins d’une semaine. La sous-préfete chargée de la sécurité routière précise que les deux accidents de deux-roues étaient liés à des comportements à risque : "c'était de la vitesse, et sur l'accident sur Saint-Denis c'était vitesse et alcool." Concernant le scooteriste mort à Sainte-Suzanne, elle indique que la victime "présentait un fort grammage d'alcool dans le sang."

Depuis le début de l’année, 31 personnes sont mortes dans des accidents de la route à La Réunion.

Les détails de l'accident avec Olivier de Larichaudy :