Un lot-et-garonnais de retour de vacances à La Réunion victime d’une arbovirose

santé
moustique
©DR
Les services de santé du Lot-et-Garonne sont sur le pied de guerre. Lundi a été diagnostiqué une arbovirose chez un habitant de Marmande. L’homme venait de rentrer de vacances à La Réunion.
Le moustique tigre s’étant implanté dans le Sud de la France, les risques chikungunya, zika, dengue, fièvre jaune sont pris très au sérieux. Désormais, dès qu’un habitant de la région est victime de l’une de ces arboviroses, les autorités déclenchent un véritable plan « ORSEC ».
Cette fois pas d’intervention de la sécurité civile, mais sous la houlette de l’Agence Régionale de Santé une intervention de démoustication a été entreprise dans un rayon de 150 mètres autours de l’habitation de la maison du malade nous apprend la dépeche.fr.
 
Le moustique tigre s’est implanté en France
 
Cette opération s’inscrit dans le plan national de lutte contre la dengue, le zika et le chikungunya et dans la continuité des opérations d’éliminations du moustique tigre déjà menées dans le Lot-et-Garonne.
L’aedes albopictus, le vecteur de ces maladies, a été repéré sur la côte méditerranéenne, mais également dans les régions lyonnaise et bordelaise.
Son implantation inquiète et le climat tempéré de la métropole n’a pas eu raison de cette menace toujours plus présente…
 
La carte du ministère de la santé est édifiante 
Carte d'implantation du moustique tigre
©moustique-tigre.info

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live