"Vacances apprenantes" : les marmailles font une remise à niveau

vacances
cahier de vacances
©Daniel Fontaine
A peine les vacances annoncées que les élèves retournaient sur le banc de l'école, pour des vacances studieuses. L'éducation nationale a mis en place un dispositif "vacances apprenantes", pour rattraper le retard accumulé pendant le confinement. 
D'abord le confinement, puis le déconfinement et enfin l’heure des vacances d’hiver austral le 3 juillet. Les élèves réunionnais ont eu une année scolaire compliquées, voir difficile pour certains, à cause de la crise sanitaire.

Et pour minimiser au mieux l’impact de la crise, le ministre de l’Education nationale, Jean Michel Blanquer a lancé dès le mois de juin l’opération « vacances apprenantes », afin d’encadrer et de fournir un soutien scolaire pour les jeunes qui ont été fragilisés pendant cette crise sanitaire.

L’objectif, éviter le décrochage scolaire et permettre aux élèves de partir sur de bonnes bases pour la rentrée prochaine. Pour y parvenir, plusieurs dispositifs sont mis en place : les colos apprenantes, l’école ouverte, l’école buissonnière ou même l’été du pro, avec l’ouverture des lycées professionnels.  

Les « vacances apprenantes » se déclinent en trois parcours. Un premier parcours pédagogique pour consolider des savoirs. Deuxièmement, un parcours numérique offrant aux enfants la possibilité de se familiariser avec les nouveaux outils numériques. Et troisièmement, des activités culturelles, sportives ou en pleine nature.

A La Réunion, une dizaine de communes participent à cette opération, en proposant des ateliers de dessin, de danse, des cours d’anglais, mêlant approche ludique et pédagogique.

La ville du Port se prête au jeu et ces centres de loisirs accueillent près de 300 marmailles du 16 juillet au 7 août, pour les enfants entre 3 et 12 ans. 
L’Académie de La Réunion propose également, des carnets de vacances « hiver austral » allant de la maternelle à la primaire, qu'il est possible de trouver sur le site internet de l'Académie de La Réunion. Un moyen pour les enfants de ne pas perdre pendant cette pause d'hiver austral. 
 

Un dispositif national


La mesure est nationale. Jean Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale souhaite que ce dispositif bénéficie à près d'un million d’enfants pour passer un « été apaisé ».
 
Pour ces vacances, l’Etat a proposé 50 000 courts séjours pour des familles les plus modestes. Le gouvernement s’est engagé à financer ce dispositif à hauteur de 200 millions d’euros, un dispositif qui profitera à un million de jeunes.
 

Des dispositifs adaptés aux goûts de chacun 


Dans le cadre de l’école ouverte, comme son nom l’indique, les établissements scolaires ouvrent leurs portes, afin de proposer un programme conçu pour être équilibré, avec des cours, des activités sportives ou même culturelles. Les matinées serviront de cours fondamentaux pour renforcer les connaissances des élèves. Puis, les après-midis seront dédiés à des activités culturelles ou même sportives.

L’école buissonnière, permettra aux élèves de passer des séjours dans des zones rurales pour les sensibiliser au développement durable.

Les plus grands aussi auront droits à des cours, avec le dispositif l’été du pro pour permettre à ceux et celles qui suivent une formation professionnelle de revoir les bases.

Pour participer à ces opérations, il faut prendre contact auprès du CCAS de sa commune.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live