Variant Omicron : un 3ème cas identifié à La Réunion, le 1er autochtone

coronavirus
coronavirus test covid
©RB imazpress
Les autorités confirment, ce dimanche 5 décembre, l’identification d’un 3ème cas positif au variant Omicron à La Réunion. Ce cas est sans lien avec les 2 cas précédemment identifiés. Il s’agirait donc du premier cas autochtone.

D’après les autorités ce 3ème cas est sans relation avec les 2 autres cas identifiés, ni avec un séjour à l’étranger. Le patient contaminé par le variant omicron serait un cas autochtone.

Premier cas autochtone, un autre possible

Ce cas a été identifié suite aux derniers résultats de séquençage. Le contact tracing a permis d’identifier une personne contact à risque, dont le criblage est en faveur d’un variant Omicron. Cette personne est donc un cas possible supplémentaire, dont les résultats du séquençage sont en attente. Elle n’aurait pas non plus de relation avec un séjour à l’étranger.

Le lycée Stella sous surveillance

Le 3ème cas identifié et ce cas possible de variant Omicron sont scolarisés au lycée Stella de Saint-Leu. Les autorités indiquent ce dimanche soir qu’il apparaît souhaitable de retester tous les élèves des 2 classes concernées, compte tenu de l’émergence du variant Omicron.

Les classes ne sont pas fermées

Toutefois, les classes ne seront pas fermées en attendant les résultats. L’ensemble des élèves des classes concernées ont déjà fait l’objet de tests lors de la découverte des cas positifs, sans savoir à ce moment-là qu’il s’agissait du variant Omicron, expliquent les autorités.

Symptomatiques mais n’inspirent pas d’inquiétude

Elles précisent que les personnes positives sont symptomatiques sans que leur état de santé n’inspire d’inquiétude. Le protocole sanitaire d’isolement a été immédiatement mis en œuvre, ainsi que la consigne de dépistage des cas contact. Des investigations sont encore en cours.