publicité

Week-end No Sport : mobilisation massive à La Réunion

Pour protester contre la baisse des dotations, et donc la mise en danger de l’avenir des ligues et comités, le milieu sportif, soutenu par les collectivités, se mobilise ce week-end. La totalité ou presque des manifestations sportives sont ainsi annulées.
 

© Réunion la 1ère
© Réunion la 1ère
  • Par Lise Hourdel
  • Publié le
Alors que devait se dérouler la Fête du sport ces samedi 22 et dimanche 23 septembre, c’est un week-end No Sport qui aura finalement lieu. A l’initiative du Comité Régional Olympique et Sportif, la mobilisation sera largement relayée par le collectif Prési-Sports, qui regroupe les présidents de ligues et comités de La Réunion, ainsi que par l’Association des maires de La Réunion. Les communes fermeront donc l’intégralité de leurs équipements sportifs. La quasi-totalité des compétitions seront également annulées.
 
© Réunion la 1ère
© Réunion la 1ère
 

Mobilisation massive


Si en métropole, une simple pétition a été lancée, à La Réunion la mobilisation sera massive. L’ensemble des compétitions et rencontres, ou presque, prévue ces samedi 22 et dimanche 23 septembre seront annulées. Les communes de l’île ont joué le jeu, en fermant leurs équipements sportifs.

Dès ce vendredi 21 septembre, les effets s’en feront d’ailleurs ressentir avec l’annulation par exemple des matchs de la journée de championnat D1 de handball, qui devaient se dérouler dans la soirée. Seul un match en retard de la précédente journée se jouera.

L’ensemble des manifestations sportives du week-end seront donc reportées, comme le Tour de l'île pédestre du SDIS 974. En revanche, les demi-finales de la Coupe régionale de France de football, gérées par la Fédération et avec des impératifs de calendrier, sont maintenues.
 

Le sport en danger


Pour tous, il s’agit avant tout de protéger la pratique sportive et de garantir son maintien. En effet, face aux baisses des dotations et des suppressions de contrats aidés, associations, ligues et comités se retrouvent en grande difficulté.

Avec moins d’argent, les postes de conseillers techniques pourraient être supprimés. Stéphane Mouëzy, le porte-parole du collectif Prési-Sports, prédit également « la fin des Pôles Espoirs et du haut niveau à La Réunion, dans un à quatre ans ». Du côté des municipalités, l’inquiétude est partagée.  
 
Un rassemblement est prévu devant la préfecture de Saint-Denis samedi 22 septembre à 9h.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play