Christophe Chevet remporte les 25 Km de Miquelon

sport
CHEVET
©SPM 1ère
Christophe Chevet s'est imposé en 1h38'04 dans la 32ème édition des 25 km de Miquelon.
113 inscrits en compétition. C'est un peu moins que l'an dernier. Mais avant le départ, Thomas Avril le sait, sa double victoire en 2013 et 2014 est cette fois menacée face à quelques challengers expérimentés, à l'image de David Bresson et Christophe Chevet.

A 13h pile, c'est la magie des 25 kilomètres de Miquelon. Avec le coup de fusil du maire Jean De Lizarraga, la brume se dissipe et laisse filer l'homme le plus pressé de ce début de course : David Bresson. Celui qui participe pour la première fois à l'épreuve est ravi d'en découdre à Langlade. Il avait été plusieurs fois empêché à cause de blessures. Et David Bresson creuse encore l'écart avant les buttereaux. Une soixantaine de mètres derrière, Thomas Avril et Christophe Chevet courent en duo et attendent leur heure.

Car à Christophe Chevet, on ne la fait pas. Il est le plus rapide sur le papier, ayant établi son meilleur temps sur le parcours en 1h33. Il est également aguerri aux courses de fond, où il faut doser son effort. A mi-parcours, Christophe Chevet presse le pas. Et il passe en tête sans forcer. A ce moment, la course vient de basculer.

Changement de leader donc. Mais attention, dans le trio de tête, personne n'est vraiment décidé à lâcher. 200 mètres en arrière, Thomas Avril reste un troisième accrocheur jusqu'à la ligne d'arrivée. Une ligne franchie par Christophe Chevet en vainqueur, après 1h38'04" de course avec 13 petites secondes d'avance sur David Bresson.

Et le suspens est également de mise jusqu'au bout chez les dames. Avec là encore un trio de tête en rangs serrés jusqu'à mi-course. Valérie Pierrel s'accroche mais accuse la fatigue en fin de parcours. Et laisse s'échapper Fanny Da Silva et Laurence Pillon, deux athlètes qui courent la quasi totalité des 25 kilomètres côte à côte. Laurence Pillon profite finalement d'un dernier élan pour s'adjuger la victoire à 1h55'27", 24 toutes petites secondes seulement devant Fanny Da Silva.



Les Outre-mer en continu
Accéder au live