Un virus informatique sévit à Saint-Pierre et Miquelon

internet
Un virus informatique sévit à Saint-Pierre et Miquelon
Victime d’un virus informatique, l’association « Restons chez nous » a décidé de porter plainte. Il s’agirait du troisième cas de piratage en quelques semaines dans l’archipel. Toutes les données de l’association sont devenues inaccessibles. Explications.
Silencieusement, en toute discrétion, un virus informatique s’est glissé dans un ordinateur de l’association d’aides aux personnes âgées " Restons chez nous ", à Saint-Pierre. " C’est toute la mémoire de l’association qui s’en va ", déplore l’un de ses membres.

Des données personnelles deviennent inaccessibles
En quelques heures à peine, le virus a crypté de nombreuses données stockées dans les ordinateurs de l’association : courriers, lettres, documents textes ou encore photos, tout est devenu inaccessible. " Il s’agit d’un virus rançon, explique Jean-Christophe Paulau, consultant en informatique dans l’archipel. Il peut s’introduire dans un ordinateur via une pièce jointe dans un mail ou via le téléchargement d’un programme. On s’en rend compte lorsqu’on ne peut plus rien ouvrir de ses documents mais en général c’est que le mal est fait et à 99 % les données sont fichues ".

Un virus rançon qui réclame 500 dollars

Et ce virus ne s’arrête pas là. Après avoir crypté vos données personnelles, il vous laisse un message dans lequel il vous demande de payer une rançon de 500 dollars. " C’est  quitte ou double, explique Jean-Christophe Paulau. Même si vous acceptez de payer vous n’avez pas la garantie de pouvoir récupérer vos données ".

Trois cas connus
En quelques mois, trois cas de ce type de virus informatique ont été signalés à Saint-Pierre et Miquelon. Le dernier en date est celui de l’association « Restons chez nous ». Elle a décidé de porter plainte, mardi 22 décembre,  à la gendarmerie pour tentative de racket. Une affaire qui relève de la cybercriminalité.

Le reportage de Laura Philippon et Jason Pupier. Texte Laura Philippon.