Claudette Colmay Disnard raconte les photos de son oncle, photographe de l'île aux Marins au début du 20e siècle

patrimoine
claudette
©SPM La 1ère
À l'île aux Marins, des photographies prises, en grande partie, dans les années 20 et 30 sont affichées à la maison Jézéquel. Elles ont été transmises notamment par Claudette Colmay Disnard. Son grand-oncle n'était autre que Joseph Nouvel, ancien photographe officiel de l'île aux Chiens. 
 
Claudette Colmay Disnard observe, avec émotion, des photos d'un autre temps. Face aux clichés de l'exposition "L'île intime et familiale" à la maison Jézéquel, elle raconte une partie de son histoire personnelle : "c'était les photos de mon oncle Joseph que je n'ai pas connu, mais que j'ai connu à travers ses photos." 


Des moments en famille figés 


Petite, elle occupe ses soirées et les journées où elle est malade en observant les clichés des années 20 et 30 de son oncle décédé, ancien photographe officiel de l'île aux Marins. 

 

"C'est une photo de toute la famille dans une maison que j'habite encore, ici à l'île aux Marins. Il n'y a pratiquement pas eu de changement... Cette pendule est toujours à la même place ; le fourneau est à la même place, même s'il a été changé" - Claudette Colmay Disnard


Son oncle Joseph, après la fermeture de la boulangerie a embarqué sur des bateaux. En métropole, il a navigué sur des pétroliers où il était boulanger. Claudette se replonge dans le passé : "Il faisait des grands trajets et il est allé dans le golfe Persique, et c'est là malheureusement qu'il est décédé." Après sa mort, plusieurs membres de sa famille, héritent de toutes ses photos. 
 

Transmettre les souvenirs d'une époque 


Transmettre des souvenirs de vie et laisser le grand public observer ces clichés d'une autre époque ne laisse pas Claudette indifférente. 
 

"Ça me fait plaisir, car je ne suis pas éternelle, donc je me dis que si ces photos restent dans des albums ou même dans des boîtes, personnes ne les aura vues. Dans quelques années, peut-être que ça n'intéressera plus personne ! - Claudette Colmay Disnard


Elle ajoute, fière : "Si mon oncle Joseph nous voit de là-haut, il doit être content !"  Les photos accrochées au mur de la maison Jézéquel restent visibles jusqu'à la fin du mois de septembre. 

Le reportage de Linda Saci et Charlotte Boniteau : 
©saintpierremiquelon
Les Outre-mer en continu
Accéder au live