Covid-19 : les élus de Saint-Pierre et Miquelon demandent des mesures adaptées au territoire

politique
saint-pierre panorama
©Flickr / Phillip Grondin
Alors que le reconfinement est entré en vigueur dans l'hexagone, le préfet de l'archipel doit s'exprimer ce samedi 31 octobre sur l'antenne de SPM la 1ère pour préciser les mesures qui seront appliquées sur le territoire. Les élus locaux demandent tous qu'elles soient adaptées au contexte local. 
Après le reconfinement en métropole, le préfet devrait s'exprimer sur les nouvelles mesures concernant Saint-Pierre et Miquelon ce samedi 31 octobre. Ses annonces sont très attendues dans l'archipel. En attendant, les élus locaux ont pris la parole pour réclamer différentes mesures.
Certains demandent une septaine obligatoire, comme Yannick Cambray, le maire de Saint-Pierre. Si pour l'instant le territoire a été épargné par l'épidémie, il veut absolument éviter un relâchement : "On a subi des mesures contraignantes depuis le mois de mars, attention, restons vigilants, des trous dans la raquette, il peut toujours en avoir."
 
Le sénateur, Stéphane Artano est sur la même longueur d'onde. Il demande des septaines strictes pour toutes les personnes qui arrivent à Saint-Pierre et Miquelon.  
 

"Aujourd'hui, étant donné le contexte du territoire, il faut maintenir le test PCR 72 heures avant l'arrivée sur le territoire et il faut maintenir une septaine obligatoire et puis le deuxième test PCR , de manière hyper rigoureuse"

Stéphane Artano, sénateur de Saint-Pierre et Miquelon 


Retrouvez l'interview de Stéphane Artano, sénateur de Saint-Pierre et Miquelon : 
©saintpierremiquelon


S'adapter au contexte local 


Tous les élus sont d'accord sur un point : les nouvelles mesures doivent répondre à la situation sanitaire locale. A priori, le virus ne circulerait pas à Saint-Pierre et Miquelon. "La décision doit être adaptée au territoire, les élus d'Archipel demain ont toujours eu une position sans équivoque sur le sujet", ajoute Bernard Briand, le président de la Collectivité territoriale. 


Le député pas favorable aux septaines obligatoires 


La septaine stricte et les tests PCR obligatoires ne font cependant pas l'unanimité. Pour le député Stéphane Claireaux, il faut attendre les modalités de l'Etat d'urgence sanitaire.
 

​​​​​​"On pourra avoir la solution uniquement quand le projet de loi sur la prolongation de l'Etat d'Urgence sanitaire, et on verra dans le décret d'application si les préfets seront habilités ou pas à prendre ce type de mesures."

Stéphane Claireaux, député de Saint-Pierre et Miquelon 



Pour l'instant, pas de changement pour le territoire. Le préfet, Thierry Devimeux, s'exprimera samedi 31 octobre lors du journal télévisé. 

Les réactions des élus locaux recueillies par Charlotte Boniteau : 
©saintpierremiquelon
Les Outre-mer en continu
Accéder au live