Disparition de Claude Valleix, ancien préfet de Saint-Pierre et Miquelon

disparition saint-pierre (spm)
Disparition ancien préfet Claude Valleix
©SPM la 1ère
Ancien préfet de Saint-Pierre et Miquelon de 2002 à 2005, Claude Valleix, est décédé avec sa femme dans un accident de la route en Corrèze ce lundi 18 mai. Retour sur son parcours dans l'archipel.
Né à Clermont-Ferrand en 1945, Claude Valleix avait étudié le droit international à Paris et exercé dans plusieurs ministères avant de faire carrière dans le corps préfectoral.

Sous-préfet de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), puis sous-préfet de Brest (Bretagne), il avait été affecté en 2002 à Saint-Pierre et Miquelon.
 

Très attaché au protocole


Arrivé le 2 novembre 2002 à Saint-Pierre, Claude Valleix ne tarde pas à se présenter lui-même comme "le seul haut fonctionnaire dont le rôle et les missions sont inscrites dans la constitution".
Claude Valleix arrivée SPM
Claude Valleix arrivait sous la pluie le 2 novembre 2002 sur le tarmac de l'aéroport Saint-Pierre pointe-blanche ©SPM la 1ère
Après avoir constaté "la fragilité des équilibres économiques, sociaux et financiers" du territoire, Claude Valleix s'illustre dans plusieurs domaines.
 

La santé et les travaux publics


En janvier 2003, l'archipel reçoit la ministre des Outre-mer, Brigitte Girardin, venue notamment constater les dysfonctionnements de l'ancien hôpital. Pour le préfet, "ces installations sont indignes de la République". Au cours de son passage, il relancera le dossier de construction du futur établissement qui verra le jour en 2013 dans le quartier des graves.

Dans le secteur du BTP, Claude Valleix met en place un observatoire de la commande publique censé ouvrir le dialogue entre les donneurs d'ordre et les entreprises. A son départ en 2005, les lenteurs administratives perdurent et les marchés se font attendre. 
 

Tensions politiques et "prise d'otage" en préfecture


Son passage sera aussi marqué par des relations tendues avec certains élus de l'archipel comme Marc Plantegenest, alors Président du conseil général.

En 2004, ce dernier organise "une occupation pacifique" des locaux de la préfecture avec le soutien du Maire de Saint-Pierre, Karine Claireaux, pour demander notamment le déblocage de fonds promis par le gouvernement.  
 

"Vous croyez que je suis venu ici, avec l'expérience que j'ai acquise, pour éprouver ça ?" - le préfet Claude Valleix (avril 2004)

 
Claude Valleix SPM Brest
Avant d'arriver à Saint-Pierre et Miquelon, Claude Valleix était sous-préfet de Brest en Bretagne de 1998 à 2002 ©SPM la 1ère

Mis en examen puis relaxé


Dans l'archipel, Claude Valleix a aussi tenté de rassembler tous les importateurs dans le dossier de la desserte maritime qu'il savait "très compliqué" avant même d'arriver sur le territoire.

À lire aussi > L’ancien préfet de Saint-Pierre et Miquelon, Claude Valleix, relaxé

En 2004, le préfet choisi la société Alliance SA pour mettre en place une liaison régulière entre le port d'Halifax au Canada et Saint-Pierre dans le cadre d'une délégation de service public (DSP). Celle-ci sera contestée par la société Transport Maritime Service (TMS) qui s'estime alors lésée.

En 2010, Claude Valeix sera mis en examen pour favoritisme puis finalement relaxé en 2017.
 

Une fin de carrière en métropole


En janvier 2005, Claude Valleix quitte Saint-Pierre et Miquelon pour devenir préfet de la Haute-Marne puis de l’Ardèche avant d'être nommé en 2010 conseiller d'une banque d'aide aux PME (Oseo).

Chevalier de la légion d'honneur et officier de l'ordre national du mérite, il collaborait encore récemment avec le magazine conservateur Valeurs Actuelles. 
 
Une cérémonie religieuse se tiendra ce mercredi 27 mai, en sa mémoire et celle de son épouse Jacqueline, en l'église de Chamboulive en Corrèze. 

Retrouvez ci-dessous un reportage de Jeanick Martinot réalisé en 2005 pour revenir sur les temps forts du passage du préfet Claude Valleix à Saint-Pierre et Miquelon.
©saintpierremiquelon

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live