Disparition : Madeleine Doucet Mahé - la dernière des engagées volontaires de Saint-Pierre et Miquelon

histoire miquelon-langlade
Madeleine Doucet Mahé
Madeleine Doucet Mahé s'était engagée dans la France Libre à tout juste 19 ans. Elle s'est éteinte à l'âge de 98 ans au début du mois de janvier. Un dernier hommage lui était rendu ce vendredi en la chapelle du Saint-Esprit à Saint-Pierre.

Madeleine Doucet Mahé restera dans l'histoire du territoire. Elle était la dernière des engagées volontaires de Saint-Pierre et Miquelon. Elle avait décidé de rejoindre les FNFL en février 1942.

Si au départ, elle apportait son aide à la France Libre en réalisant des pantalons de marins dans l'archipel, elle a ensuite pris le bateau pour  Washington où elle décodait les messages ennemis à tout juste 19 ans. 

Vous avez trois jours pour apprendre à chiffrer et je vous enverrai à Washington car ils veulent deux filles pour représenter la France !

Un commandant de marine s'adressant à Madeleine Doucet Mahé en 1942

 

Madeleine 19 ans


Dans l'archipel, l'association des engagés volontaires des Forces navales françaises libres lui a rendu hommage en republiant notamment un entretien accordé en juin 2021 à Françoise Théault et Caroline Dujardin. 

Madeleine Mahé Doucet
©www.francaislibres.net

 

À lire aussi > L'histoire du ralliement de Saint-Pierre et Miquelon à la France libre l'objet d'un documentaire et d'un livre

Retrouvez-ci dessous le témoignage de Martine Lévêque Ruault, la présidente de l'association des engagés volontaires de la France libre des îles  Saint-Pierre et Miquelon. 

©saintpierreetmiquelon