Élections législatives 2022 : quel est le rôle d'un suppléant ?

élections
legislatives 2022 suppleants spm
/ ©SPM la 1ère
Dans le cadre des élections législatives à Saint-Pierre et Miquelon qui auront lieu les 11 et 18 juin dans l'archipel, quatre candidats sont en lice. Zoom sur les binôme qui composent ces candidatures. Qu'en est-il de leur suppléant ? Quel est son rôle ? Les détails avec Sony Chamsidine.

C'est une obligation juridique. Emmanuel Briand (Ensemble pour Construire), Joshua de Lizaraga (Cap sur l'Avenir), Catherine Hélène (Union Populaire), Sandy Skinner (Archipel Demain), sont les suppléants des quatre candidats aux élections législatives pour l'archipel de Saint-Pierre et Miquelon.

Les fonctions de suppléant ne sont pas encadrées par un dispositif législatif. Cela relève du bénévolat. Le suppléant est appelé à remplacer le député selon trois configurations :

  • en cas de décès,
  • de nomination au Gouvernement,
  • de nomination au Conseil constitutionnel

Par ailleurs, selon le site de l'Assemblée nationale : "depuis la loi organique n°2014-125 du 14 février 2014 interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de député ou de sénateur et à compter des élections législatives de juin 2017, un député démissionnaire pour cause de cumul de mandats peut également être remplacé par son suppléant".

Alors comment choisir ? Opter pour la parité ? La complémentarité ? Stéphane Lenormand, invité du journal de Saint-Pierre et Miquelon la 1ère donne sa vision.

Ce binôme tel que je l'ai conçu doit apporter une certaine couverture générationnelle. Je voulais quelqu'un de jeune, avec une autre sensibilité. C'est aussi quelqu'un que vous devez connaître, en qui vous avez confiance.

Stéphane Lenormand, Archipel Demain - Candidat aux élections législatives

Les détails avec Sony Chamsidine.

©saintpierreetmiquelon