Logements à bas coût : la demande explose à Saint-Pierre-et-Miquelon

Il devient de plus en plus difficile de se loger sur l'archipel, notamment pour les publics aux revenus modestes. L'offre de logements à bas coût ne parvient pas à répondre à la demande. 

© Phil Grondin
© Phil Grondin
  • Par Hélène Corbie
  • Publié le
Ces logements sont à destination de différents publics : les jeunes, les personnes âgées et les personnes aux revenus modestes. Le parc locatif social représente en tout 113 logements, appartenant soit à la mairie de Saint-Pierre, soit à la collectivité territoriale. Les loyers de ces logements sont réglementés et l'accès est soumis à des conditions de ressources. Mais la demande est bien supérieure à l'offre. 
 

"On a des résidents qui ont dû attendre 3 voire 4 ans, avant d'accéder à un logement social."

Sadia Hadj Abdelkader - présidente de l'association Saline SPM


Un appel à une plus grande cohérence


La collectivité territoriale possède 38 logements sociaux, dont 6 réservés à des jeunes. Ces logements sont gérés par la coopérative immobilière de Saint-Pierre et Miquelon, par ailleurs propriétaire du Pain de Sucre. Cet établissement propose une dizaine de logements à bas prix ainsi que la possibilité d'épargner pour se constituer un apport. 
 

"On voudrait être cet acteur de la cohésion entre les différents acteurs locaux. Il y a des volontés, qui sont celles des collectivités et qui ne sont pas organisées au mieux."

Thierry Hamel - président du conseil d'administration de la CISPM 

 

Une douzaine de logements sociaux en projet


La mairie de Saint-Pierre, quant à elle, a prévu d'acquérir une douzaine de logements sociaux, en plus des douze qu'elle possède déja. Quinze logements sont également dédiés aux jeunes et 48, aux personnes âgées. Tous sont occupés et une liste d'attente a même été mise en place. Miquelon en revanche, ne dispose pas de logements sociaux. 
 

"Notre projet "logement", c'est d'acheter une douzaine de logements anciens pour redynamiser le centre-ville et permettre à des famille d'y accéder, en ciblant des populations qui n'ont actuellement pas accès au crédit.

Foussi Moussa - adjoint au maire de Saint-Pierre


Pour le moment, aucun calendrier précis n'a été communiqué quant à l'acquisition et à la mise en location de ces logements. La mairie étudie actuellement la question de la structure encadrante. S'il faut en créer une nouvelle, l'achat des habitations prendra plus de temps. 

Retrouvez le reportage de Charlotte Boniteau : 
 

 
présenté par