Baisse du nombre de demandeurs d'emploi en mars à Saint-Pierre et Miquelon

emploi
pole emploi spm
©SPM la 1ère
301 personnes étaient inscrites en catégories A, B et C en mars 2020. C’est moins qu’en 2019 à la même période, mais plus qu’en décembre dernier.
La tendance est encourageante. L’agence Pôle Emploi de Saint-Pierre et Miquelon a publié les derniers chiffres du marché de l’emploi. Pour les catégories A, B et C (inscrits tenus de rechercher un travail), le nombre de personnes sans emploi au mois de mars 2020 était de 301 au total. La plupart, 204 exactement, font partie de la catégorie A (inscrits tenus de chercher un emploi, sans emploi).

Si l’on compare ces chiffres à l’année dernière, ils sont en amélioration : au mois de mars 2019, les chômeurs des trois premières catégories étaient 326. L’année 2020 enregistre donc 25 demandeurs d'emploi en moins, soit une baisse de 7,7 %.
 

Des secteurs qui recrutent


Certains domaines d’activité attirent particulièrement les demandeurs d’emploi. Le BTP (28,2%), le service à la personne (14,8%) et le support à l’entreprise (10,4%) rassemblent plus de la moitié d’entre eux.

À lire aussi : Les artisans du bâtiment impactés par la crise du coronavirus malgré la poursuite de leurs activités

Parmi les secteurs qui recrutent le plus dans l’archipel, on retrouve justement le support à l’entreprise (26 postes), l’hôtellerie et la restauration (29 offres), le commerce, vente et grande distribution (38 offres), et surtout le service à la personne et à la collectivité, qui a proposé sur les douze derniers mois 67 postes, soit 29,6% des offres d’emploi enregistrées.

Globalement, la majorité des contrats proposés sont de longue durée (contrats de plus de six mois ou CDI). Ils représentent plus de la moitié (78,3%) des offres enregistrées par Pôle Emploi.
 

Les chômeurs plus nombreux au premier trimestre


Si les chiffres sur un an sont encourageants par rapport à l’année dernière, ils le sont moins si l’on regarde l’état du marché du travail au mois de décembre sur l’archipel. Si les chômeurs des catégories A, B et C sont 301 en mars 2020, ils n’étaient que 245 à la fin de l’année 2019.

Cette différence s’explique par deux facteurs. Le premier : le fait que les inscriptions à Pôle Emploi sont réalisées majoritairement au premier trimestre de chaque année. Le second : les secteurs qui recrutent le plus dans l’archipel à cette période, à savoir le bâtiment et la pêche, n’ont pas commencé leur saison et n’ont donc pas encore proposé beaucoup de postes.

Par ailleurs, il est trop tôt pour évaluer les effets potentiels sur le marché du travail du confinement imposé pendant 42 jours dans l'archipel.

À lire aussi : Un déconfinement prudent pour les commerçants de Miquelon
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live