st-pierre & miquelon
info locale

Des étudiants de l'université de Moncton à la CACIMA pour aider des entreprises à s'exporter

entreprises
Université de Moncton
©Facebook / Université de Moncton
Dans le cadre d'un projet étudiant, trois étudiants canadiens de l'université de Moncton aident deux entreprises saint-pierraise à s'internationaliser vers le Canada.
Ils communiquent déjà depuis le mois de septembre dernier. Dans le cadre d'un projet universitaire, trois étudiants en marketing et gestion internationale de l'université de Moncton sont en relation avec deux entreprises de Saint-Pierre - Chéri'K Créations et Easy Stay - pour préparer d'ici l'automne, une stratégie d'exportation. 

"J'ai travaillé plus précisément avec Erika Simon. Ses produits sont exceptionnels. Je crois que le Canada est un marché potentiel pour elle. Moi, mon objectif, c'est de la former pour agrandir sa notoriété" explique Olivia Kennedy, une étudiante. 


Réseaux sociaux, production et attractivité 


Le premier critère évoqué lors de cette réunion : la capacité à parler anglais. "C'est essentiel. S'ils veulent s'exporter, ils doivent vraiment travailler sur ça. Ensuite, il faut s'adapter, et développer une présence sur les réseaux sociaux. Facebook est très populaire sur l'île, mais il faut aussi créer des sites web, des comptes Instagram et essayer de basculer aussi dans l'e-commerce" précise Jean-François Mallet, pensionnaire de l'université canadienne, en filière marketing. 
 

Les trois étudiants étaient accompagnés de leur professeure agrégée, Brigitte Prud'homme, pour confronter leur stratégie avec la réalité des deux entreprises saint-pierraise. "C'est un immense plaisir d'être là. Maintenant, il faut vérifier si c'est réaliste de pouvoir penser distribuer leurs produits à tel endroit ou tel autre endroit du Canada" tempère-t-elle.  

Un véritable défi


Etre entrepreneur, ce n'est déjà pas simple. Mais internationaliser son entreprise lorsque l'on a déjà son noyau dur de clients à Saint-Pierre, ça l'est encore moins. "C'est en bonne voie" se réjouit Erika Simon, gérante de l'atelier Chéri'K Créations. "S'exporter, c'est l'aboutissement pour un entrepreneur comme moi, et comme tous les autres d'ailleurs". 

Aucune date officielle n’a été prévue pour commencer l’exportation des deux entreprises vers le Canada. En tout cas, la réunion a attiré d’autres entrepreneurs saint-pierrais.
 
©saintpierremiquelon